Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 18.05.2011 08h26
Le bourg du Cerf blanc rayonne à nouveau de romantisme français trois ans après le séisme de Wenchuan

Situé sur le mont Longmen, dans la préfecture de Pengzhou de la province du Sichuan, ce petit bourg de montagne baptisé du joli nom « Cerf blanc » (Bailu en chinois), est connu de tous depuis le séisme de Wenchuan, pas seulement en raison de l'école qui a tenu bon contre les secousses, mais aussi pour son Seminarium Annuntiationis apprécié des jeunes mariés. A l'occasion du 3e anniversaire du tremblement de terre de Wenchuan, ce bourg rayonne des charmes originaux du mariage selon les us et coutumes français et chinois.

Au début du XXe siècle, un missionnaire catholique français fit construire plusieurs églises dans le bourg, dont le Seminarium Annuntiationis qui jouit de la plus grande renommée. Grâce à son architecture originale, il attire nombre de nouveaux mariés qui viennent y poser pour immortaliser leur bonheur. Le 12 mai 2008, six couples posaient pour des photos au moment du séisme. Comme conscients que l'amour éternel est voué à subir de rudes épreuves, les nouveaux mariés surpris par la catastrophe se sont étreints et ont pleuré ensemble.

Lorsque le bourg s'est illuminé à nouveau, les six « mariées du séisme » y sont retournées pour participer à la renaissance du Cerf blanc. Elles sont ainsi devenues ses « habitantes d'honneur ». Bailu a recouvré son visage de jadis et s'avère encore plus charmant. « Ce lieu est non seulement là où notre amour a débuté, mais c'est aussi ici que notre amour a gagné en puissance. Comme nous avons pu résister à un si fort tremblement de terre, notre amour nous permettra de surmonter toutes les difficultés », affirme l'une des jeunes femmes.

Au cours de ces trois dernières années, durant le processus de reconstruction, le bourg a adopté le principe de valorisation de ses ressources locales en mariant les éléments culturels sino-français pour développer des activités originales. En s'appuyant sur la mode de célébration des noces au séminaire, le bourg a l'ambition de créer le « premier parcours de l'amour de Chine » et de transformer le mont Longmen en un site de villégiature en haute montagne.

A l'entrée de Bailu, on a l'impression de se trouver dans un château exotique. Des édifices respirant la tradition française sont répartis ça et là et leur côté romantique se voit renforcé par la montagne verdoyante. Dans les restaurants et cafés, les clients sirotent du café en bavardant. Le bourg de montagne baigne dans la fraîcheur estivale, tandis que les touristes et les habitants se promènent de manière décontractée.

Des personnages de dessins animés, des clowns et des artistes populaires français se croisent dans la rue pour présenter l'essence de la culture populaire française. Des amis français, des entrepreneurs et des locaux descendent dans la rue pour danser ensemble au rythme de la musique, mariant les charmes du romantisme français et de la tradition chinoise.

L'ancien séminaire a une longue histoire derrière lui. Le nouveau Cerf blanc traduit non seulement l'amitié entre les deux pays, il laisse également la voie à l'écriture d'une nouvelle page d'histoire.






[1] [2] [3]

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le président chinois promet de faciliter les investissements européens
Les eaux chinoises sont globalement saines (rapport gouvernemental)
Comment traiter les traumatisms post-séisme
Le vol d'oeuvres d'art à la Cité Interdite doit déclencher une alarme
Le siècle de l'Asie est-il devant nous ?
Comment créer un "royaume idéal sur Internet" ?
Les Etats-Unis doivent évaluer à sa juste valeur la contribution du Pakistan à la lutte anti-terrorisme