Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 10.05.2011 13h24
Les compagnies aériennes chinoises vent debout contre le plan de l'UE

L'Association Chinoise des Transports Aériens vient de declarer que ses compagnies membres et elle-même ne reconnaissaient pas le Système d'Echange d'Emissions (SEE) de l'Union Européenne, qui, disent-elles, leur coûterait des milliards de Yuans chaque année.

« Si l'UE persiste à vouloir mettre ce plan en oeuvre, l'association recommandera fermement au Gouvernement chinois de prendre des contre-mesures encore plus dures contre les vols en provenance et à destination de la Chine assurés par les compagnies aériennes des pays membres de l'UE », a dit l'association dans un communiqué.

D'après les experts, selon les conventions internationales régissant l'aviation civile, toutes les parties sont égales, et des mesures prises dans un pays ne sauraient être appliquées unilatéralement. Ils ont ajouté que l'intention de l'UE d'étendre son SEE aux compagnies extérieures à l'UE, et cela sans consultation, constitue une violation de ces conventions.

« Le communiqué de l'association ouvre la voie à des mesures de rétorsion qui pourraient être adoptées par le Gouvernement dans le futur », a dit Li Xiaojin, professeur à l'Université de l'Aviation Civile de Chine.
Dans un communiqué, l'association a déclaré au nom de ses membres –dont Air China, China Eastern Airlines, China Southern Airlines et le HNA Group-que la Chine était favorable à toutes les mesures qui auraient pour résultat direct des économies d'énergie et une réduction des émissions.

Diao Yonghai, Directeur du Département du développement et de la planification à l'Administration de l'Aviation Civile de Chine, avait dit plus tôt que la consommation de kérozène par tonne au kilomètre des compagnies aériennes avait baissé de 3% en moyenne d'une année sur l'autre au cours de la décennie passée, comparé à l'objectif de 2% fixé par l'Organisation Internationale de l'Aviation Civile.

S'agissant de la Chine, chaque point de pourcentage dans la baisse de la consommation de kérozène veut dire que 170 000 tonnes de carburant sont économisées.
Quant à Chai Haibo, le Secrétaire général adjoint de l'Association, il a souligné que la décision de l'UE « n'aura aucun effet direct et pratique sur les économies d'énergie et la réduction des émissions ».

L'UE a approuvé en 2008 une proposition visant à inclure l'aviation civile dans son SEE après que les émissions du secteur aient doublé depuis 1990. Ces émissions représentent quelque 3% de l'empreinte totale en gaz carbonique de l'UE.

Selon le SEE, tous les vols en partance où arrivant dans des aéroports de l'UE devront participer aux échanges d'émissions à compter du 1er janvier 2012, ce qui veut dire que les compagnies aériennes qui dépasseront leur limite de gaz carbonique devront acheter des quotas inutilisés auprès de compagnies plus économes ou payer une amende.

Un total de 33 compagnies aériennes du Continent et des Régions Administratives Spéciales de Hong Kong et Macao figurant sur la liste des companies concernées, a dit M. Chai.

D'après les calculs de l'industrie, les compagnies aériennes chinoises devront payer quelque 800 millions de Yuans (123 millions de Dollars US) à l'UE en 2012, facture qui se montera à plus de 3 milliards de Yuans (123 millions de Dollars US) en 2020. Le montant total pour les neuf années qui viennent est estimé à 17,6 milliards de Yuans.

Mais la Chine n'est pas le seul pays qui refuse de participer au plan de l'UE.





Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Comment créer un "royaume idéal sur Internet" ?
Où en est la situation de la sécurité alimentaire en Chine ?
Comment créer un "royaume idéal sur Internet" ?
Les Etats-Unis doivent évaluer à sa juste valeur la contribution du Pakistan à la lutte anti-terrorisme
Pourquoi faire tant de bruit sur la Marine chinoise ?
Une victoire plus symbolique que réelle
Les Etats-Unis vont créer une nouvelle situation au Moyen-Orient