Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 21.04.2011 08h12
Les consommateurs de luxe ont mauvais goût

Selon les spécialistes du secteur, les acheteurs chinois de produits de luxe sont jeunes et manquent de goût.

D'après les recherches menées par l'Institut de la consommation de luxe de Hong Kong, les consommateurs chinois de luxe et de haute couture ont entre 20 et 50 ans. Au contraire, ces mêmes consommateurs ont en moyenne entre 40 et 60 ans au Japon.

« “Consommation exceptionnelle” et “achats impulsifs” sont les traits caractéristiques des jeunes Chinois adeptes de la mode de luxe », a observé Gan Jing, consultant de l'Institut de la consommation de luxe de Hong Kong.

Un sondage de Mc Kinsey & Co montre également que les acheteurs chinois de produits de luxe sont plus jeunes.

Selon le sondage, 73 % d'entre eux sont âgés d'au plus 45 ans en moyenne, alors que cet âge atteint 50 ans aux États-Unis.

Et la jeunesse, parfois et pour certains, rime avec ignorance.

Selon Helen Wu, monteuse d'un programme de divertissement télévisé à Shanghai, les consommateurs chinois n'ont pas bon goût en matière de consommation de produits de luxe. Ils achètent des choses uniquement parce qu'ils ont lu dans un magazine ou vu sur un site Internet dédié au luxe qu'il fallait le faire.

C'est certainement une bonne nouvelle pour les magazines et les sites Internet faisant la promotion des produits de luxe et d'un style de vie élitiste.

Liu Jin, âgé de 30 ans, travaille pour un magazine de luxe spécialisé dans les voitures à Shanghai. Selon lui, les gens sont avides d'informations sur les produits de luxe.

« Il y a quatre ans, nous avions l'habitude d'envoyer gratuitement notre magazine à des clients potentiels, mais aujourd'hui, notre stratégie marketing a évolué. Nous nous sommes rendus compte qu'un nombre croissant de personnes étaient prêtes à payer pour lire un magazine donnant des conseils sur l'achat de produits de luxe », explique Liu.

Un vendeur de presse de la rue Fuwai à Beijing a expliqué que les magazines sur les tendances du luxe étaient vendus jusqu'à 25 yuans (8,30 dollars), tandis que les magazines d'information coûtent généralement dans les 10 yuans.

« Les magazines de mode se vendent pourtant plus facilement, je ne m'inquiète jamais pour cela », déclare-t-il.

Sur la toile chinoise, on dénombre désormais plus de 60 sites Internet dédiés au luxe, alors qu'il n'y en avait aucun il y a quelques années de cela.

Les jeunes gens aimant tout particulièrement les produits de luxe, les grandes marques sont de plus en plus nombreuses à créer un site Internet pour faciliter leurs achats.

Selon les médias, au mois de mars dernier, la marque de luxe anglaise Burberry a lancé son site Internet marchand à l'attention des consommateurs chinois.






Source: China.org.cn

Commentaire
futilités que tout cela...l'etre humain est faible devant les choses qui brillent
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : Hu Jintao visite l'Université Tsinghua la veille de la célébration de son centenaire
Chine : Jia Qinglin met l'accent sur l'innovation à la chinoise
La duplicité et les droits de l'homme ne vont pas bien ensemble
Bo'ao fait entendre la voix d'Asie au monde
Les occidentaux devraient en apprendre davantage sur la Chine
Le sommet du BRICS, un rendez-vous faisant époque (partie I)
La crise nucléaire au Japon et l'avenir de l'énergie nucléaire