Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 07.04.2011 13h27
Les chiffres des dépenses de sécurité publique de la Chine déformés par les médias étrangers

Récemment, un article d'actualité publié par Radio France Internationale (RFI) Chine a affirmé que « le budget consacré par la Chine au maintien de la stabilité sociale a dépassé celui des dépenses consacrées à la défense nationale », et que la nation « payait un prix très lourd pour s'assurer que la société est stable ». A la suite de cela, certains médias occidentaux se sont jetés sur cette information comme des morts de faim, ils l'ont copiée, reproduite, puis diffusée sans même prendre la peine de vérifier son authenticité.

Il est pourtant connu qu'il n'y a rien dans le budget du Gouvernement chinois qui concerne le « maintien de la stabilité sociale générale ». Cependant, l'article de RFI précise ostensiblement que ce sont quelque 624 milliards de Yuans (95,4 milliards de Dollars US) qui ont été alloués dans ce but précis. Il faut reconnaitre que ce chiffre figure bien dans le budget, mais qu'il est destiné à la « sécurité publique », et non au « maintien de la stabilité sociale ». Cette confusion délibérée vise clairement à attirer l'attention, entre autres motivations.

D'abord, sauvergarder la sécurité publique et maintenir la stabilité sociale sont deux choses. La première est beaucoup plus large, car elle concerne la santé publique, les transports en commun et la sécurité des constructions, indispensables à la vie quotidienne, la santé personnelle et la sécurité des biens des citoyens. Et les dépenses de la Chine pour la sécurité publique couvrent bien d'autres domaines que seulement maintenir l'ordre social, dont les activités de la police, la lutte contre les incendies et la lutte contre les trafics. L'article de RFI Chine induit clairement ses lecteurs en erreur en qualifiant un budget régulier d'argent destiné au maintien de la stabilité sociale, et donne une image fausse d'une « Chine en désordre » qui « doit payer un prix énorme pour remettre de l'ordre ».

De nombreux pays, sauf les Etats-Unis et la France, ont un budget de la sécurité publique plus élevé que celui de la défense nationale. Ainsi, les données de l'Annuaire des Statistiques Financières des Gouvernements 2009, publié par le Fonds Monétaire International, montrent-elles qu'au Japon, les dépenses de sécurité publique représentent 157% de celles consacrées à la défense, 105% au Royaume-Uni, 114% en Allemagne, 103% en Australie et 109% en Russie. Il n'y a donc rien d'étonnant à ce que la Chine possède aussi un plus grand budget consacré à la sécurité publique.

L'économie chinoise étant en croissance, et la demande des citoyens pour davantage de sécurité publique augmentant, les dépenses de la Chine en matière de sécurité publique ont connu une augmentation constante ces dernières années. D'après un rapport publié par le Ministère des Finances sur l'application du budget par les Gouvernements Central et locaux, la Chine a dépensé 406 milliards de Yuans (61,6 milliards de Dollars US), 474 milliards de Yuans et 549 milliards de Yuans entre 2008 et 2010 pour la sécurité publique, soit une augmentation d'une année sur l'autre de 16,4%, 16,8% et 15,6%. Ces chiffres correspondent grosso-modo à l'augmentation des revenus fiscaux de la Chine sur la même période, qui a été respectivement de 19,5%, 11,7% et 21,3%. Cela montre tout simplement que les dépenses de la Chine pour la sécurité publique croissent en proportion avec l'augmentation de ses revenus fiscaux, contrairement aux affirmations excessives de RFI Chine dont l'article dit que la Chine va « dépenser massivement pour faire face à de graves troubles sociaux ».

En fait, il n'y a même pas besoin de lire entre les lignes pour voir ce que l'article de RFI cherche à faire : la Chine est un « Etat policier totalitaire ». Mais est-ce vraiment le cas ? Les Etats-Unis comptent 920 000 policiers, ce qui veut dire qu'il y a 3,25 policiers pour 1 000 personnes. En Chine, c'est seulement 1,3.

D'autre part, nous l'avons déjà signalé, de grands pays comme l'Allemagne, le Royaume-Uni, le Japon, l'Australie et la Russie possèdent tous un budget de la sécurité publique beaucoup plus important que celui consacré à la défense nationale. L'article de RFI disant que la Chine a « préparé un budget énorme pour maintenir la sécurité publique » a fort opportunément mis de côté ces faits bien réels...

De fait, la Chine est depuis longtemps habituée à voir sortir ce genre d'articles fallacieux, et les lecteurs, tant Chinois qu'étrangers, n'en ignorent rien. En réalité, les médias occidentaux n'ont jamais cessé de calomnier la Chine, et pour dire la vérité, ils en font volontiers leurs choux gras. Qu'est-ce qu'ils veulent ? Voir une Chine plongée dans le chaos. Seuls les Chinois les en empêcheront. Car, après tout, ils ont suffisamment souffert de troubles et de bouleversements dans le passé. Les réalisations de la Chine durant les trente dernières années qui ont suivi la réforme et l'ouverture n'ont fait que faire comprendre plus encore aux Chinois combien l'adage « le développement ne vient qu'avec la stabilité » est vrai.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La surcharge de travail et le manque de personnel responsables de morts dans la police chinoise
Chine : dix corps retrouvés suite à une explosion dans une mine de charbon dans le nord-ouest
Nicolas Sarkozy cherche à atténuer le rôle de la France dans la guerre contre la Libye
La Boîte de Pandore a été ouverte en Libye
Comment la Chine peut-elle améliorer l'image de son industrie?
Les pays occidentaux devraient rejeter leur idée de dominer le monde
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet