Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 31.03.2011 13h55
Les faibles niveaux d'iode radioactif détectés dans plusieurs régions chinoises sont sans danger

"Des niveaux extrêmement bas" d'iode radioactif ont été détectés dans l'air de plusieurs régions chinoises, dont Shanghai et Tianjin, mais ces particules ne représentent aucune menace pour la santé du public, a annoncé mercredi le Comité national de coordination en cas d'urgence nucléaire.

L'information figurait dans un communiqué publié mercredi par le Comité national de la coordination d'urgence nucléaire de Chine.

De faibles niveaux d'isotopes radioactifs d'iode-131 ont été détectés mercredi dans 18 provinces, municipalités et régions autonomes, à savoir : Shanghai, Tianjin, Chongqing, Hebei, Shanxi, Mongolie intérieure, Jilin, Heilongjiang, Jiangsu, Anhui, Zhejiang, Fujian, Henan, Guangdong, Guangxi, Sichuan, Shaanxi et Ningxia, a indiqué le communiqué.

Les particules ont probablement flotté dans l'air depuis la centrale nuclaire de Fukushima endommagée par le séisme au Japon.

Cependant, la quantité de radiation de ces particules est inférieure à 1/100 000 du niveau de rayonnement des sources radioactives naturelles telles que les pierres, les sols, les aliments et le soleil, a indiqué le Comité.

Aucune mesure de protection n'est nécessaire, a annoncé le communiqué.

Ces conclusions sont basées sur les résultats de surveillance et les analyses du Centre météorologique régional affilié à l'Organisation météorologique mondiale et l'Agence internationale de l'énergie atomique, l'Administration d'Etat de l'Océan et le ministère de la Protection de l'environnement, selon le communiqué.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le PM chinois rencontre le ministre des Affaires étrangères de la République de Corée
Les investissements chinois directs sont bienvenus aux Etats-Unis
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Où en est la situation chinoise de contrôle du tabac?
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?