Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 25.03.2011 13h28
Un expert propose une interdiction de fumer plus agressive en Chine

Un expert chinois a proposé jeudi une interprétation plus agressive du dernier engagement sur le contrôle du tabac introduit dans le plan de développement quinquennal récemment adopté en Chine.

Le gouvernement chinois a promis de promouvoir de manière approfondie l'interdiction de fumer dans les lieux publics entre 2011 et 2015, selon le 12e Plan quinquennal pour le développement économique et social du pays, approuvé par l'Assemblée populaire nationale (APN, parlement chinois), au début du mois de mars.

"L'interdiction de fumer doit être considérée sous trois aspects: interdiction de fumer à l'intérieur des lieux publics; de faire de la publicité, de la promotion ou du parrainage dans les lieux publics; et interdire la vente du tabac aux mineurs ou par les mineurs", a indiqué l'expert en contrôle du tabac, Mme Yang Gonghuan, lors d'un séminaire tenu à Beijing jeudi.

Mme Yang, également directrice adjointe du Centre de contrôle et de prévention des maladies de Chine, a ajouté que les "lieux publics" devaient inclure non seulement les hôpitaux, les écoles, les lieux de travail et les moyens de transport public, mais également les hôtels et les restaurants.

Elle a aussi souligné que des efforts devaient être faits pour améliorer la législation et exécuter efficacement les lois, appliquer les opérations de contrôle du tabac, établir des mesures de sauvegarde et former un mécanisme d'évaluation indépendant.

La Chine compte 301 millions de fumeurs, soit 28% de la population, et 740 millions de personnes, dont 182 millions d'enfants, ont été exposées à la fumée de cigarette en 2010, selon le rapport intitulé "Le contrôle du tabac et l'avenir de la Chine", publié en janvier cette année par le Centre de contrôle et de prévention des maladies de Chine.

Le tabagisme a causé la mort à 1,2 million de personnes en Chine en 2005 et ce nombre devrait atteindre plus de 3 millions en 2030, selon le rapport.

Le ministère chinois de la Santé a annoncé mardi que les règlements révisés sur la gestion de la santé dans les lieux publics, qui entrera en vigueur le 1er mai, devrait interdire de fumer dans les lieux publics clos.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine va recruter du personnel pour la recherche et le développement des avions gros porteurs
Le séisme au Japon aura un impact, mais limité, dans le commerce avec la Chine
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?
L'accident nucléaire est sans frontière
Que penser de l'accident nucléaire au Japon ?