Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 09.03.2011 14h46
Une réforme pour améliorer l'accès aux soins pour troubles mentaux

Près de la moitié des personnes atteintes de troubles psychiatriques en zone urbaine sur le Continent chinois et qui ont besoin d'être hospitalisées n'ont pas les moyens de l'être, d'après un expert de renom en troubles mentaux.

Citant des recherches faites à l'échelon national, Zhang Mingyuan, Vice-président de la Fédération Chinoise des Personnes Handicapées, a également dit qu'un quart des patients estimaient aussi que les médicaments étaient trop chers.

M. Zhang, qui est également membre du Comité National de la Conférence Consultative Politique du Peuple Chinois, a pressé le Gouvernement de renforcer les investissements et ses efforts pour offrir à ceux qui en ont besoin d'un accès complet à un traitement pour troubles mentaux.

Il a fait ces commentaires en marge de l'actuelle session en cours du principal corps de conseil politique du pays.

A l'heure actuelle, moins de 2% des fonds consacrés à la santé sont dépensés pour les problèmes de santé mentale dans de nombreux pays en développement, dont la Chine, a estimé l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

« La situation est encore pire dans les vastes campagnes de la Chine, où les patients dans un état grave sont laissés sans soins, constituant également un danger pour les autres personnes », a mis en garde M. Zhang, psychiatre formé aux Etats-Unis.

« Il vaudrait mieux pour le Gouvernement d'améliorer fortement les institutions de santé mentale, car cela favorisera la stabilité sociale et la sécurité publique », a t-il dit.

D'après une institution de santé mentale située à Beijing, quelque 82% des 1 515 personnes accusées d'infractions pénales et qui ont subi dans cet endroit une évaluation psychiatrique entre 1984 et 1986 souffraient de troubles mentaux.

Actuellement, au moins 100 millions de Chinois du Continent souffrent de diverses maladies mentales, y compris 18 millions souffrant de troubles graves, selon des statistiques du ministère de la Santé.
A la fin 2010, moins de 10% des patients souffrant de troubles graves étaient enregistrés auprès des autorités sanitaires pour recevoir des soins subventionnés ou gratuits.

Au niveau mondial, l'OMS estime que plus de 75% des personnes souffrant de troubles mentaux, neurologiques ou liés à l'usage de substances toxiques vivent dans les pays en voie de développement, dont presque 95 millions de personnes souffrant de dépression, ne reçoivent ni traitement ni soin.
Environ une personne sur quatre à travers le monde connaîtra un problème de santé mentale pendant sa vie, ont dit les experts.

Étant donné que la Chine connaît actuellement une grande transformation sociale et économique, la demande du public pour des services de santé mentale est en très forte augmentation, a indiqué Chen Xiaohong, ministre adjoint de la santé.

« Les ressources disponibles, cependant, sont insuffisantes et inégalement réparties », a dit M. Zhang. A la date d'aujourd'hui, la Chine ne compte que 116 hôpitaux spécialisés dans les problèmes de santé mentale seulement, et ceux-ci sont principalement situés dans les grandes villes, selon le Ministère de la Santé.

« Il y a très peu de services de santé mentale, sans même parler d'hôpitaux spécialisés, au niveau comté », a précisé le Professeur Tian Chenghua, de l'Institut pour la Recherche Psychiatrique à l'hôpital No. 6 de la Peking University.

Pour chaque tranche de 100 000 Chinois, il n'y a que 1,26 psychiatre spécialisé, soit très nettement moins que la moyenne mondiale, qui est de quatre.

Pour Huang Yueqin, Directeur du Centre National pour la Santé Mentale, ce sont des facteurs comme un mauvais accès aux soins, le stress économique et la stigmatisation sociale qui est attachée aux troubles mentaux qui éloignent les patients des soins professionnels. Et moins de 50% d'entre eux sont conscients de leur propre condition.

En réponse, le Ministère de la Santé a, depuis 2009, formé des milliers de professionnels de la santé, particulièrement à la base, avec pour objectif d'amener le traitement des troubles mentaux dans le système primaire de soins de santé.

Dans le même temps, dans les deux années qui viennent, 550 hôpitaux et services psychiatriques de tout le pays seront rénovés et étendus, d'après le Ministère de la Santé. Et une ligne de conseils psychologiques gratuits sera également créée dans chaque province.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le PM chinois rencontre le ministre des Affaires étrangères de la République de Corée
Les investissements chinois directs sont bienvenus aux Etats-Unis
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Où en est la situation chinoise de contrôle du tabac?
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?