Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 08.03.2011 13h31
Chine : plus de 20 millions de pêcheurs bénéficient du mécanisme de subvention

Un programme de la Chine visant à subventionner le gas-oil utilisé dans le secteur de la pêche a bénéficié à plus de 20 millions de pêcheurs sur les cinq dernières années, a déclaré lundi un fonctionnaire du ministère de l'Agriculture (MDA).

Le programme de subvention a considérablement atténué les pressions financières sur les pêcheurs après une flambée des prix du pétrole, a annoncé un fonctionnaire du bureau de la pêche du MDA.

Le ministère a lancé le programme en 2006 après que les prix du gas-oil avaient augmenté de plus de 50% en deux ans à 6 000 yuans (914 dollars) par tonne, ajoutant un coût de 5,68 milliards de yuans à la production halieutique du pays, a-t-il précisé.

Le programme concerne les pêcheurs et les entreprises de pêche qui utilise bateaux de pêche motorisés pour la pêche côtière et dans les eaux intérieures, ainsi que pour la production aquatique.

Pour la seule année de 2006, le budget central a alloué deux lots de subventions de 3,18 milliards de yuans, a-t-il ajouté. Le fonctionnaire en question n'a pas précisé le montant total sur les cinq dernières années.

Selon lui, le ministère va renforcer l'application de cette politique pendant la période du 12e Plan quinquennal du pays (2011-2015).

Le ministère a récemment publié une notification pour vérifier les utilisations des fonds durant la période 2006-2010 et a demandé aux gouvernements locaux d'améliorer davantage ce mécanisme et de promouvoir la supervision de la gestion de fonds, a-t-il indiqué.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Hu Jintao appelle au maintien de la stabilité et à la réalisation de la réforme au Tibet
La Chine dévoile son plan de développement quinquennal lors de la session annuelle de l'APN
L'augmentation du budget de l'armée chinoise est irréprochable
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux