Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 08.03.2011 08h44
Les sites internet Taobao et Baidu dans le viseur des États-Unis

Selon une dépêche publiée le 2 mars sur le site Xinhuanet de Hangzhou, l'Office of the United States Trade Representative a publié récemment un rapport dans lequel plus de 30 sites internet et marchés du monde ont été inscrits sur une liste noire en raison de leurs ventes de produits contrefaits et piratés. La présence sur la liste de Taobao, le plus grand détaillant en ligne de Chine, et Baidu, le principal moteur de recherche chinois, a attiré l'attention des professionnels.

D'après un responsable de Taobao, le site accorde depuis toujours une grande importance à la protection de la propriété intellectuelle, et a adopté une série de mesures en ce sens. À ce jour, le site poursuit sa lutte contre les produits contrefaits et piratés.

D'après Hu Yanping, directeur du centre numérique du site internet DCCI, après une période de développement, le commerce électronique et le marketing sur internet doivent aujourd'hui se faire de manière honnête. Cela signifie que le marché mûrissant doit être davantage normalisé.

Hu Yanping explique que la surveillance des sites internet doit être renforcée. D'après lui, ce n'est pas juste le problème d'une entreprise ou celui d'un État, mais tous les pays sont confrontés à des problèmes d'honnêtetés sur le réseau. Le relatif anonymat offert par internet ne fait rien pour décourager la contrefaçon.

« Ce rapport a évidemment politisé la vente de produits contrefaits et piratés – il s'agit en réalité de problèmes juridiques et de marché. » D'après Fang Xingdong, fondateur d'une plateforme chinoise de blogs et analyste du secteur internet, qu'il s'agisse ou pas d'une infraction, la partie américaine devra résoudre ce problème à travers les mécanismes du marché ou par des recours légaux. La publication de cette liste noire au nom d'un organisme gouvernemental est une manière de politiser l'affaire, et enfreint le principe d'économie de marché préconisé par les Américains eux-mêmes.

Fang Xingdong estime que s'il existe sur un site Internet une infraction à la propriété intellectuelle, on placera tout le site sur une liste noire, englobant injustement les autres vendeurs du site qui ne font rien d'illégal.

Des analystes soulignent que des produits piratés sont également vendus sur des sites internet comme eBay. Les États-Unis ne doivent pas faire deux poids deux mesures.

Le rapport de l'Office of the United States Trade Representative souligne que Taobao est au 15e rang des sites les plus visités au monde, et Baidu au dixième. D'après des professionnels, le commerce électronique comme l'ensemble du secteur internet chinois ont connu ces dernières années un essor considérable, et les États-Unis ressentent la pression de la concurrence venue de Chine. Cette fois, on ne peut pas écarter le fait que le département du gouvernement américain a usé de représailles.

Les chiffres provenant de Taobao révèlent qu'en 2010, le site a résolu 1 400 affaires d'infraction à la propriété intellectuelle, en remboursant 169 millions de yuans de pertes pour les consommateurs. Dans le rapport, la partie américaine avoue que Taobao a fait des progrès « visibles » dans la lutte contre les produits contrefaits, mais qu'il reste encore « un long chemin à parcourir afin de résoudre ce problème. »

Fang Yingzhi, chercheur au Centre du commerce électronique de Chine, indique que pour perfectionner le Projet de méthodes provisoires concernant la surveillance et la gestion de l'ordre du marché des services de l'information sur Internet, promulgué début 2011 par le ministère de l'Industrie et de l'Informatisation, plusieurs opinions ont été recueillies. Une semaine auparavant, le ministère du Commerce a publié un Projet de normes pour la plate-forme des services de transactions du commerce électronique tiers.

« Les faits montrent que le département gouvernemental chinois concerné a renforcé la surveillance et le contrôle », précise Fang Yingzhi.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Hu Jintao appelle au maintien de la stabilité et à la réalisation de la réforme au Tibet
La Chine dévoile son plan de développement quinquennal lors de la session annuelle de l'APN
L'augmentation du budget de l'armée chinoise est irréprochable
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux