Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 23.02.2011 17h49
Des ouvriers empoisonnés aux produits chimiques envoient une lettre à Apple

Les employés chinois d'une usine fabriquant en sous-traitance des écrans tactiles pour Apple appellent la compagnie américaine à entendre leurs doléances dans une affaire d'empoisonnement chimique.

Wintek, la compagnie taïwanaise propriétaire de l'usine installée dans un parc industriel de Suzhou (province du Jiangsu), avoue avoir utilisé de l'hydrure d'hexyle, ou n-hexane, entre mai 2008 et août 2009, mais indique avoir stoppé son utilisation après avoir découvert que le produit rendait les ouvriers malades.

« C'est un tueur invisible », expliquent les ouvriers dans une lettre envoyée au président d'Apple, Steve Jobs. Depuis qu'ils ont commencé à utiliser de l'hydrure d'hexyle, les profits d'Apple et de Wintek ont augmenté par dizaines de millions chaque mois, alors qu'en pâtissaient la vie et la santé des ouvriers, explique la lettre rédigée par cinq des travailleurs disant représenter les employés de Wintek.

Wintek avoue avoir utilisé ce produit chimique, qui s'évapore plus vite que l'alcool, afin d'accélérer la production.

Les cas d'empoisonnement ont été mentionnés dans un récent rapport publié par Apple sur ses sous-traitants chinois. Le rapport explique que 137 employés ont dû être hospitalisés pour empoisonnement, mais qu'ils sont tous rétablis. Wintek apporte une conclusion similaire.

Apple s'est refusé à tout commentaire concernant cette lettre.

Certains ouvriers de Wintek estiment que la compagnie ne les a pas suffisamment dédommagés, qu'elle a poussé ceux ayant accepté une compensation à démissionner, et qu'elle n'a offert aucune garantie de prise en charge pour de possibles rechutes.

« J'espère qu'Apple pourra respecter notre travail et notre dignité. J'espère qu'ils se démarqueront et nous présenteront des excuses », indique Jia Jingchuan, un technicien de production chez Wintek âgé de 27 ans.

Le porte-parole de Wintek, Jay Huang, explique que tous les employés ayant nécessité un traitement médical ont été soignés, et que la compagnie avait désormais réintroduit l'utilisation d'alcool pour nettoyer les écrans fabriqués pour Apple.

« Nous ne pouvons pas payer les frais médicaux de traitements futurs », enrage Guo Ruiqiang, un autre ouvrier de l'usine Wintek. Il explique souffrir de nouveaux symptômes qu'il met sur le compte de l'hydrure d'hexyle.

« Tout ce que nous pouvons faire, c'est rester à l'usine et attendre de voir ce qu'il advient. Nous nous sentons impuissants », précise Guo.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Hu Jintao et Wen Jiabao ordonnent aux autorités concernées de faire tout leur possible pour assurer la sécurité des Chinois en Libye
La Chine va renforcer la prévention des maladies infectieuses durant le printemps et l'été
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence