Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 23.02.2011 13h22
Une association chinoise s'engage à plus d'efforts pour sauver les enfants handicapés réduits à la mendicité

La Fédération des handicapés de Chine (FHC), un groupe social approuvé par le gouvernement central, s'est engagée mardi à coopérer plus étroitement avec les autorités pour sauver les enfants handicapés réduits à la mendicité.

Une déclaration de la FHC a fait savoir que, en tant que représentant des intérêts des personnes handicapées, les fédérations locales des handicapés doivent coopérer activement avec les autorités afin d'assurer un environnement sain et sûr pour les enfants handicapés.

La déclaration fait suite à de récentes informations médiatiques, selon lesquelles, des enfants ont été forcés de mendier après avoir été enlevés, sujet à des trafics et menacés. Dans certains cas, des enfants en bonne santé ont même été handicapés de façon délibérée.

Selon la déclaration, les fédérations de personnes handicapées, à tous les niveaux, devront coopérer avec la police pour lutter contre les activités criminelles qui forcent les enfants handicapés à mendier. Le groupe envisage aussi d'aider la police pour sauver les enfants encore entre les mains de criminels.

De plus, la FHC va coopérer avec les départements des affaires civiles pour fournir des produits de premières nécessités aux enfants handicapés qui ont été sauvés. Elle travaillera également avec le gouvernement pour offrir des formations professionnelles, des services de soin de santé et d'éducation, ainsi que des allocations de subsistance aux enfants handicapés.

La police chinoise a lancé une campagne contre le trafic des personnes en avril 2009. A la mi-novembre 2010, plus de 6 700 enfants ont été sauvés, selon le ministère de la Sécurité publique.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine va renforcer la prévention des maladies infectieuses durant le printemps et l'été
Ajustage et essai du secteur de Shanghai de la ligne ferroviaire Beijing-Shanghai pour trains à grande vitesse
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence