Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 18.02.2011 11h04
La Fête des Lanternes n'est plus ce qu'elle était...

Wang Qinggen a passé les cinquante dernières années de sa vie à fabriquer des lanternes, mais aujourd'hui, les « jours de commerce florissant » n'existent plus que dans ses souvenirs, le style de vie moderne de la vie d'aujourd'hui en Chine ayant provoqué un affadissement des célébrations traditionnelles de la Fête des Lanternes.

« Les gens qui achètent des lanternes pour cette fête se font de plus en plus rares depuis une douzaine d'années », a dit cet artisan âgé de 67 ans, qui vite dans la Province du Hebei, dans le Nord de la Chine.

M. Wang a repris l'affaire familiale après son père, qui a passé sa vie entière à fabriquer des lanternes qui autrefois se vendaient très bien pendant la période de la Fête du Printemps, en particulier le jour de la Fête des Lanternes, quand elles étaient utilisées pour illuminer presque toutes les rues de Chine.

Cette fête, qui clôture la période de la Fête du Printemps, a lieu le quinzième jour du calendrier lunaire chinois, et cette année, elle tombait le 17 février. Traditionnellement, c'est une occasion de se réunir en famille, et, plus important, elle inclut diverses activités en extérieur.

« La Fête des Lanternes était autrefois la plus passionnante des fêtes en Chine, comme une sorte de carnaval chinois », a dit Cao Baoming, Vice-président de la Société Chinoise de Littérature et d'Art Populaires.

Cependant, aujourd'hui, les expositions de lanternes ne se voient habituellement plus que dans les parcs et les squares des villes, car les Chinois modernes vivent à un rythme de plus en plus rapide et la plupart d'entre eux ne s'intéressent plus à la pratique consistant à acheter des lanternes et à les promener dans la rue, a dit Wang Ziping, de Wuhan, capitale de la Province du Hubei, dans le Centre de la Chine.

« Maintenant, les rues sont encombrées par un nombre croissant de voitures, qu'elles se déplacent ou qu'elles soient garées. Il n'y a plus guère de place pour ces manifestations de joie que nous avions autrefois », a dit ce vieil homme âgé de 83 ans.

« De plus, les jeunes s'intéressent davantage aux fêtes occidentales comme Noël ou la Saint-Valentin, et peu d'entre eux demandent clairement à célébrer la Fête des Lanternes », a t-il ajouté.

Si la plupart des familles chinoises ont gardé la tradition de manger des yuanxiao (元宵), des petites boulettes de riz gluant habituellement remplies de diverses farces sucrées, au lieu de préparer cette spécialité à la main, ce qui était un moment de qualité a partager entre membres de la famille, la plupart des gens achètent désormais les yuanxiao en supermarché.

« Nos enfants travaillent en dehors de la ville et aujourd'hui, ce n'est pas un jour férié. Aussi, mon mari et moi dégusterons seuls des yuanxiao aujourd'hui. Et nous les avons achetés au supermarché », a di Mme Li, âgée de 68 ans.

En 2007, la Chine a modifié son calendrier des vacances nationales légales, y ajoutant trois fêtes chinoises traditionnelles, la Fête de la Pure Lumière, la Fête des Bateaux-Dragons et la Fête de la Mi-automne. Mais la Fête des Lanternes n'a pas été incluse dans la liste.

Cependant, bien que cette fête ne semble plus aussi importante, les gens peuvent tout de même ressentir une certaine ambiance festive ce jour-là.

A Beijing, une exposition de lanternes d'une durée de trois jours a eu lieu dans une rue commerçante très animée à partir de mardi. Plus de 1 000 lanternes de formes et couleurs variées ont été présentées, ainsi que des représentations artistiques comme la danse du dragon, des opéras et des drames faisant renaître les parades impériales et les anciens marchés.

Et dans la Province du Henan, dans le Centre de la Chine, les visiteurs ont pu profiter jeudi de spectacles folkloriques comme la danse du dragon ou la danse du lion ainsi qu'une marche sur échasses dans une foire au temple.

Enfin, dans une ville de la Province de Hainan, dans le Sud du pays, certaines personnes sont descendues jeudi dans la rue pour échanger des fleurs avec des personnes inconnues et offrir leur meilleurs voeux à chacun.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le PM chinois rencontre le ministre des Affaires étrangères de la République de Corée
Les investissements chinois directs sont bienvenus aux Etats-Unis
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Où en est la situation chinoise de contrôle du tabac?
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?