Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 12.02.2011 16h41
La vie difficile des célibataires « abandonnés »

Plus de 70% des célibataires chinois urbains qui s'approchent de leur « date de péremption » pour le mariage seraient au bord de la dépression, d'après la première enquête chinoise sur leur santé mentale.

« De nombreuses femmes qui comme moi ont atteint un certain âge doivent faire de gros efforts pour se prémunir contre la pression que nous mettent les parents pour le mariage, car ils ne cessent de remettre le sujet sur le tapis », a dit une jeune femme de Shanghai âgée de 29 ans, répondant au nom de Qi.

Melle Qi, qui a un bon travail dans une entreprise à capitaux étrangers, dit qu'elle a constaté un nombre croissant de cas de dépression parmi les personnes non mariées autour d'elle.

« Je reconnais que je veux un mari, mais je ne me marierai pas pour le simple plaisir d'être mariée », a t-elle dit.

Ces hommes et femmes abandonnés, ces « restes », comme ils sont appelés en chinois, sont définis par la Fédération des Femmes de la Chine Entière comme des femmes célibataires de plus de 27 ans et des hommes célibataires de plus de 30 ans.

En Chine, l'âge légal pour le mariage est de 20 ans pour les femmes et de 22 ans pour les hommes.
Cette enquête, qui a recueilli des informations provenant de plus de 160 000 questionnaires, a dit que seulement 25% de ces femmes et hommes sont satisfaits de leur vie actuelle. Quelque 22% d'entre eux disent se sentir souvent seuls, et 30% souffrent d'émotions négatives, comme l'anxiété, la lassitude et la frustration.

Elle attribue aussi la mauvaise santé psychologique et physique de ces femmes et hommes abandonnés à un refoulement sexuel, une mauvaise compréhension du mariage, une vie nocturne excessive, des naissances retardées et la pression des parents et de la société.

Ces personnes « mises de côté » font face à davantage de risques de problèmes mentaux ou physiques, a dit Han Xiaohong, Président du Ciming Health Checkup Management Group, de Beijing, qui a mené l'enquête en coordination avec l'Association Chinoise des Docteurs en Médecine.

D'après l'enquête, 21,6% de ces personnes sont sujets à un refoulement sexuel de longue durée, tandis que seuls 17,6% d'entre eux ont des partenaires sexuels réguliers. Rendre visite à des prostituées et avoir des partenaires sexuels multiples sont devenus deux causes principales de maladies sexuellement transmissibles, comme le Sida.

« Le Gouvernement devrait investir davantage d'argent pour organiser des activités de rencontre pour ces personnes abandonnées », a dit Wang Zhiguo, un expert du centre en recherche sur le mariage de baihe.com, un des sites de rencontres sur internet les plus populaires de Chine.

« Quant à ces personnes abandonnées, elles devraient aussi se donner à elles-mêmes des conseils psychologiques positifs, et profiter de leur vie de célibataire avant que la bonne personne apparaisse », a ajouté M. Wang.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le PM chinois rencontre le ministre des Affaires étrangères de la République de Corée
Les investissements chinois directs sont bienvenus aux Etats-Unis
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Où en est la situation chinoise de contrôle du tabac?
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?