Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 03.01.2011 09h20
Chine : 97% des bourgs possèdent des associations pour les personnes handicapées

La Chine a dénombré les associations pour les personnes handicapées dans 40 385 bourgs et arrondissements résidentiels, au niveau du bourg, soit 97% des bourgs en possèdent, a annoncé dimanche la Fédération des Handicapés de Chine (FHC).

Le nombre de bourgs et arrondissements résidentiels possédant des associations pour les handicapés a augmenté de 907 par rapport à l'année dernière, a révélé un responsable de la FHC.

Selon lui, cette année, ces associations vont mieux aider les personnes handicapées, grâce aux efforts des bénévoles.

La Fédération des Handicapés de Chine va mettre l'accent sur le recrutement et la formation des bénévoles, a-t-il ajouté.

Au cours des cinq dernières années, les personnes handicapées chinoises ont touché un meilleur revenu, joui de meilleures conditions de vie, et profité de meilleurs services publics et de réhabilitation, a estimé la FHC le mois dernier.

Les dépenses du gouvernement dans les programmes pour les handicapés, pour la période 2006-2011, ont plus que doublé en comparaison avec les cinq années précédentes.

La Chine compte 83 millions de personnes handicapées. Ce chiffre pourrait dépasser les 100 millions d'ici cinq ans.

La FHC est une organisation sociale, approuvée par le gouvernement, prenant en charge les affaires des personnes handicapées.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'Ukraine a acheminé la majorité de son uranium hautement enrichi à la Russie
La Chine soutient le dialogue entre la RPDC et la République de Corée et insiste sur les pourparlers à six
Une Chine qui monte en puissance suscitera plus de critiques
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse