Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 31.12.2010 13h20
L'étiquette de 'superpuissance" de la Chine mise en doute

En dépit d'une augmentation de la fierté nationale, le public chinois semble plus prudent dans son évaluation de la puissance internationale relative de la Chine, avec peu de personnes dans le sondage du Global Times de cette année qualifiant la Chine de superpuissance mondiale, comparé aux quatre sondages annuels précédents.

En dépit de la large reconnaissance de la force économique et de la puissance politique et diplomatique de la Chine - les deux paramètres principaux qui définissent la superpuissance - seulement 12% des sondés ont dit considérer la Chine comme une "superpuissance", en baisse par rapport aux 14.4 % de 2008.

En tout, 57% des sondés ont voté pour la Chine comme pays émergent le plus prometteur parmi des pays du BRIC (Brésil, Russie, Inde, et Chine), en baisse de 10% par rapport aux résultats de l'année dernière."

“Les résultats prouvent que le peuple chinois devient plus objectif quant à ces problèmes”, a dit Wu Xinbo, directeur adjoint du Centre pour les Etudes Américaines à l'Université de Fudan. Les tensions diplomatiques que la Chine a rencontrées cette année ont alimenté la sensibilité du public au sujet des facteurs difficiles auxquels la Chine fera encore face, comme elle continue à se développer, a-t-il ajouté.

Conduit par le Centre Mondial de Sondages, dirigé par le Global Times, le sondage s'est basé sur des entretiens par téléphone auprès d'un échantillon aléatoirement choisi de 1 488 personnes à Beijing, Shanghai, Guangzhou, Wuhan et Chongqing, pour analyser comment les Chinois voient le monde.

Le patriotisme du peuple chinois parait clairement dans les résultats, avec la Chine suivant les Etats-Unis comme le pays le plus plébiscité pour y voyager.

En plus, 19% des participants ont choisi les Etats-Unis comme le pays étranger que la plupart aimeraient visiter, suivis de la France, avec 21% disant ils n'ont eu aucun désir de visiter des pays étrangers.

Plus de la moitié des participants au sondage ont indiqué que le statut international de la Chine a été amplifié l'année dernière par l'Expo Universelle de Shanghai, alors que plus de 60% ont dénoncé les fonctionnaires corrompus comme ternissant l'image de la Chine dans le monde.

Le scrutin reflète également la croyance que la qualité des produits "Made in China" va en s'améliorant, avec 80% des personnes interrogées exprimant leur espoir que des améliorations ont été apportées. Cette attitude positive se prolonge également en dehors des frontières chinoises, avec 84% des répondants qui se déclarent optimistes pour la montée en puissance future de la Chine, voyant les relations avec les autres acteurs mondiaux importants s'améliorer ou se stabiliser.

Plus d'un tiers des répondants ont considéré que les rapports entre la Chine et l'Europe se sont améliorés pendant l'année écoulée, avec moins de points négatifs tels que les frictions commerciales, des droits de l'homme et les problèmes religieux, que lors des années précédentes.

Les relations avec la Corée du Sud, qui ont attiré plus d'attention par rapport au dernier sondage, ont été considérées comme s'étant stabilisées sans changements spectaculaires, avec 46% de répondants disant que les tensions dans la Péninsule Coréenne seront soulagées dans l'année qui vient grâce au rôle diplomatique de la Chine.

Su Hao, directeur du Centre de Recherches en Stratégie et en Gestion des Conflits à l'Université Chinoise des Affaires Etrangères, a dit que le résultat a prouvé que le peuple chinois a de grandes attentes envers la Chine pour apaiser les tensions dans la Péninsule Coréenne.

Considérant les relations avec le Japon, plus de la moitié des participants ont indiqué que les relations étaient peu susceptibles de se détériorer l'année prochaine.

Cependant, le sondage a également jeté une lumière sur certaines inquiétudes, avec plus de 80% des participants ayant exprimé leurs soucis sur les intentions de l'Occident de freiner le développement de la Chine, avec environ 40% réclamant des contre-mesures en réponse aux des menaces envers la Chine.

Parmi les questions qui suscitent le plus d'inquiétudes, l'intention des Etats-Unis de contenir stratégiquement la Chine, devant les conflits commerciaux comme sujet bilatéral le plus important de cette année. Les liaisons avec Washington ont été choisies comme relation bilatérale la plus significative pour la Chine pour la cinquième année consécutive.

Jin Canrong, Vice-directeur de l'Ecole des Etudes Internationales à l'Université Renmin de Chine, a dit que les résultats du sondage reflétaient la dynamique de cette année avec les Etats-Unis renforçant leur présence en Asie.

"Certains Chinois demeurent soupçonneux à l'égard du monde extérieur, particulièrement les pays occidentaux. Ils n'ont toujours pas confiance dans ces pays", a-t-il dit.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme