Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 29.12.2010 09h48
Les personnes âgées face au dilemme des maisons de retraite

Li Fengqing, une vieille femme de 83 ans est tranquillement assise sur un banc dans la maison de repos d'Aimujia, tenant sa canne de sa main frêle. Pendant quelques instants elle s'anime, et elle rappelle son expérience de travail dans la construction navale et les industries de l'armement dans la ville méridionale de Guangzhou pendant la guerre, mais maintenant, elle est la plupart du temps assise tranquillement avec ses souvenirs.

Mme Li et son époux personnifient le vieillissement rapide de la population chinoise. En 2009, le nombre des personnes âgées de plus de 60 ans en Chine a atteint 167 millions, soit 12,5% de la population du pays, et un cinquième des personnes âgées du monde entier. La Chine est maintenant le seul pays qui compte plus de 100 millions de personnes âgées. Et jusqu'en 2035 au plus tôt, la plupart des couples âgés ne pourront compter que sur un enfant unique sur qui s'appuyer pour leur vieillesse. L'augmentation rapide de la population âgée pose des problèmes graves au fragile système de sécurité sociale de la Chine.

Les personnes âgées font face à un dilemme. Il n'y a pas assez de places dans les maisons de retraite appartenant à l'Etat pour satisfaire la demande croissante, et les maisons de retraite privées sont tout simplement trop chères pour la plupart des gens.

Les Chinois tiennent beaucoup à conserver la famille ensemble et sont habituellement peu disposés à envoyer leurs vieux parents vivre dans des maisons de retraite.

Mais pour les jeunes couples, apporter un soutien à quatre parents âgés est un fardeau énorme qui sape leurs ressources physiques et financières. De plus en plus cherchent une voie de sortie pour leur dilemme. « Je ne peux pas mettre mes parents dans une maison de retraite. C'est mieux que les membres de la famille s'occupent d'eux plutôt que le personnel soignant », a dit Qi Yang, un col-blanc de Beijing.

Il y a peut-être un compromis : « Habiter dans une communauté » peut être la meilleure solution aux problèmes d'une société qui vieillit. Ce genre d'arrangement permet que les personnes âgées puissent recevoir les soins de leur famille tout en recevant également un appui sous forme de services fournis par les communautés locales.



Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Des dirigeants chinois appellent à se préparer à surmonter des difficultés et des risques
Hu Jintao appelle au maintien de la stabilité et à la réalisation de la réforme au Tibet
Priorité à la prospérité de la population
L'augmentation du budget de l'armée chinoise est irréprochable
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...