Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 27.12.2010 17h06
Beijing : les ventes de voitures s'effondrent

Les concessionnaires automobiles de Beijing ont connu un Noël froid et isolé après que la ville ait annoncé jeudi une limite annuelle des enregistrements d'automobiles qui est entrée en vigueur vendredi mais n'a pas immédiatement soulagé la congestion.

Selon le quotidien Beijing News, le nombre de routes bloquées dans la ville a atteint plus de 120 à 18 h. vendredi, légèrement moins que les 140 qui avaient battu tous les records d'embouteillages routiers le 17 septembre.

« Vendredi et le réveillon de Noël, qui sont tombés le même jour, ont signifié un cauchemar pour la circulation », a dit un chauffeur de taxi du nom de Liu au journal. Les nouveaux règlements, annoncés jeudi après une série de discussions menées partout dans la ville sur la façon de combattre les embouteillages, incluent la limitation des autorisations de nouveaux véhicules à juste 240.000 pour 2011, de frais croissants de stationnement et d'une augmentation des transports publics.

En 2010, plus de 700 000 nouvelles voitures ont été vendues à Beijing, portant le nombre total des voitures de la ville à plus de 4,7 millions, a rapporté l'Agence de presse Xinhua, citant des statistiques de la Commission municipale des transports de Beijing.

Selon l'Evening News de Shenyang, plus de 20 000 voitures ont été vendues rien que jeudi. Cependant, bien qu'elle soit soupçonnée d'être la mesure traitant les encombrements la plus dure de l'histoire, les nouveaux règlements sont loin d'être ce que le grand public voit comme la meilleure manière de soulager le trafic. Zhong Shi, un analyste du marché de l'automobile, a indiqué que les nouvelles règles ont peu abordé l'urbanisme de Beijing, qu'il a appelé la racine du problème.

« A Beijing, les problèmes de circulation sont un legs du passé, à commencer par la structure non scientifique de la ville », a-t-il dit.

« En séparant les zones résidentielles des districts d'affaires, nous avons artificiellement divisé les fonctions de la ville, donc les longues distances entre les lieux de travail de gens et leur maison et les centres commerciaux ont eu comme conséquence une circulation dense », a-t-il ajouté.

Song Guohua, un professeur spécialisé dans l'urbanisme à l'université Jiaotong de Beijing, a fait écho à l'opinion de M. Zhong, ajoutant que le gouvernement de Beijing a encouragé les gens à acheter des voitures avant de construire plus d'aires de stationnement et de routes.

« Malheureusement, cette erreur est en train de se répéter dans beaucoup d'autres villes en Chine en ce moment », a-t-il dit.

Une fonctionnaire de la Commission des transports a dit que les voies de Beijing occupent seulement 13% de la surface de la ville - une quantité minimale à comparer avec la proportion de 33% constatée dans quelques villes étrangères importantes.

« Le grand nombre de voitures officielles est également un problème », a-t-elle dit.

« Bien que le gouvernement de Beijing se soit engagé à geler l'augmentation des voitures officielles dans les cinq années à venir, elle n'a rien dit sur le nombre de véhicules achetés par les organes de l'Etat ».

Une femme du nom de Liang, qui vit dans le nord de la ville mais travaille au centre ville, a dit que le problème vient de la montée en flèche des prix des logements.

« Les banlieusards comme moi, qui vivent en dehors du centre, doivent acheter une voiture. Ou nous devons au moins conduire jusqu'à une station de métro voisine. Si les prix des logements n'étaient pas aussi élevés, je pourrais acheter dans un endroit situé près de mon bureau », a t-elle dit.

Bien qu'il y ait beaucoup de sujets que les nouveaux règlements ne traitent pas, un point semble sûr - 2011 sera une année dure pour les marchands de voitures.

M. Zhong a noté que Beijing est déjà le plus grand marché automobile de Chine, considéré par les fabricants comme une mine d'or.

« Les restrictions d'autorisation ont fait sauter cette mine d'or, et les fabricants craignent maintenant que d'autres villes suivent Beijing en décrétant des politiques semblables », a-t-il dit. Wang Yang, un vendeur chez Qingyang FAW (First Automobile Works) à Beijing - magasin de Volkswagen 4S du quartier de Fengtai, a indiqué que lors des deux semaines avant que les nouvelles règles n'entrent en vigueur, sa concession a vendu autant de voitures qu'elle le fait normalement en mois. Cependant, les chiffres ont pris un coup sévère au cours du week-end, et les ventes ne devraient plus remonter de sitôt.

« Nos clients ont diminué de 80% comparé aux périodes habituelles » a indiqué M. Wang.

« Disons qu'un vendeur vendait 20 voitures par mois dans le passé. Maintenant, il vendra juste 10 voitures dans la même période de temps ». Il a ajouté que le magasin travaille maintenant sur des contre-mesures pour faire face à la diminution de l'année prochaine.

L'année prochaine, les ventes dans Beijing seront beaucoup plus faibles que ce qui nous avons réalisé cette année. « Le service après-vente sera notre foyer principal pour gagner plus et pour maintenir nos clients », a dit Yang Guang, un responsable des relations publiques de Guangqi Honda Co Ltd.

M. Yang a dit que les nouvelles règles pourraient alléger l'augmentation du nombre des voitures en freinant la consommation, mais le gouvernement aura beaucoup de travail à faire pour améliorer les transports publics de la ville et ses infrastructures.

Du Fangci, secrétaire général adjoint de l'association des fabricants d'automobiles de Chine, a dit au Global Times que les restrictions sur les achats de voitures inciteront certainement des fabricants à réduire leur production, et que l'industrie automobile du pays va souffrir si plus de villes suivent Beijing.

« Les voitures de basse et moyenne gamme vont subir le choc de l'impact car les consommateurs vont avoir plus du mal à obtenir une plaque pour leur voiture », a indiqué M. Du.

Il a averti que les nouvelles règles pourraient également gêner le développement technologique du l'industrie automobile du pays si les producteurs se tournent vers les marchés ruraux, où les voitures bas de gamme représentent le principal de leur force.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Huit touristes américains tués dans un accident de la route en Egypte
La Chine appelle au dialogue sur le dossier de la Péninsule coréenne
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher