Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 27.12.2010 08h27
Beijing envisage l'interdiction du tabac dans les lieux publics couverts d'ici 2015

Beijing projette d'interdire le tabac dans les lieux publics couverts, au travail et dans les transports publics d'ici 2015, ont annoncé vendredi les autorités locales sanitaires.

L'interdiction de fumer sera en vigueur dans les hôpitaux, écoles, théâtres, musées, bureaux publics et privés, stades, ainsi que les bus, les taxis et le métro en 2015, a précisé Mao Yu, porte-parole du Bureau municipal de la santé de Beijing, lors d'une conférence de presse.

Le gouvernement municipal a décrété l'interdiction de fumer dans les lieux susmentionnés en 2008, avant les Jeux olympiques de Beijing. Cependant, l'interdiction de fumer n'a pas été effectivement appliquée.

M. Mao a reconnu que "les lois sur l'interdiction de fumer doivent être perfectionnées".

La première étape de l'interdiction de fumer devra être de l'appliquer d'abord dans les institutions médicales, car l'abandon du tabac par les personnels médicaux pourra être un modèle pour l'ensemble de la société, a-t-il ajouté.

La Chine compte 350 millions de fumeurs, soit le tiers des fumeurs mondiaux. Elle a ratifié la Convention-cadre de l'OMS pour la lutte anti-tabac en 2003, s'engageant à prendre des mesures efficaces pour contrôler l'usage du tabac et interdire de fumer dans les lieux publics couverts, les lieux du travail et les transports publics.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine appelle au dialogue sur le dossier de la Péninsule coréenne
La Chine rejette les critiques du Vatican sur ses affaires religieuses
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher