Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 17.12.2010 08h52
Shanghai récompense ses expatriés les plus distingués

Dix résidents étrangers ont reçu hier le Prix Magnolia Gold. Il s'agit de la plus haute distinction offerte par la ville à ses expatriés.

Le prix remis par la municipalité de Shanghai récompense les contributions au développement social et économique de la ville.

Les lauréats étaient cette année des ressortissants venus des États-Unis, d'Allemagne, du Japon, de Malaisie, de Singapour, de Suisse et de Suède, et sont responsables de multinationales ou enseignant dans des universités.

Charles Humphrey Smith est un Américain âgé de 50 ans qui travaille comme directeur de la division international de Shanghai Juss Event Management. Il s'est dit honoré de participer au développement de la mégapole chinoise.

Smith, qui s'est installé à Shanghai en 1998, organise des évènements sportifs et a attiré un public international au tournoi de tennis des Masters de Shanghai. Cet évènement est l'un des plus célèbres du calendrier sportif de la ville.

Les lauréats comprenaient également des Chinois de nationalités étrangères.

L'Américain d'origines chinoises Ni Jun, 49 ans, est le doyen de l'institut créé conjointement par l'Université du Michigan et l'Université Shanghai Jiao Tong. Il s'est dit heureux et encouragé par cette récompense.

Il est salué pour son rôle dans l'évolution des standards d'ingénierie mécanique de l'Université Jiao Tong, ainsi que dans la collaboration qu'il a aidé à bâtir entre cette université de Shanghai et son équivalent américain.

Un prix a aussi été remis à Fan Zhijian, un Allemand d'origines chinoises de 52 ans et PDG de Nokia Siemens Networks à Shanghai.

Grâce aux efforts de Fan, une base de production a été établie à Shanghai, et les technologies introduites ont grandement contribué au développement de l'industrie des technologies de l'information de la ville.

La Singapourienne Leon Wai Leng, présidente en Chine de la banque OCBC, est l'unique femme lauréate de ce prix cette année. Elle est récompensée pour avoir créé un fonds pour l'éducation, en coopération avec la fondation Soon Ching-ling, en vue d'aider les enfants des zones touchées par les catastrophes naturelles.

Deux-cent-trente-cinq étrangers ont été récompensés depuis le lancement du prix en 1993.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : les IDE en hausse pour le 16e mois consécutif en novembre
La Chine souhaite que les pays concernées cessent les récriminations et stabilisent la situation dans la péninsule coréenne
Pourquoi le « Made in China » est plus cher
Le football, symbole du combat de l'Afrique pour sa reconnaissance dans le monde (REPORTAGE)
Pourquoi y a-t-il moins d'embouteillages à Paris qu'à Beijing ?
« La plupart des Nations » s'opposent à la remise du Prix de la Paix à Liu Xiaobo
La plupart des membres de la communauté internationale ne soutiennent pas la décision erronée du jury du prix Nobel de paix