100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 29.11.2010 12h00
ONUSIDA: Nous avons brisé la trajectoire du sida (INTERVIEW)

C'est la première fois que nous pouvons annoncer au monde que nous avons brisé la trajectoire du sida, a affirmé le directeur exécutif de l'ONUSIDA (le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida), Michel Sidibé, lors d'une interview accordée à Xinhua peu avant la Journée internationale du sida.

DES NOUVELLE INTERESSANTES DANS LA LUTTE CONTRE LE SIDA

Selon les données du Rapport ONUSIDA sur l'épidémie mondiale de sida 2010, rendu public le 23 novembre dernier, on estime à 2,6 millions le nombre de personnes nouvellement infectées par le VIH, soit une baisse de 20% par rapport au chiffre de 1999.

En 2009, 1,8 million de personnes sont décédées de maladies liées au sida, chiffre inférieur de près de 20% à celui de 2004.

En 2009, on estimait à 33,3 millions le nombre de personnes vivant avec le VIH, chiffre légèrement supérieur à celui de 2008 (32,8 millions). Cela est essentiellement lié au fait que les gens vivent plus longtemps grâce à l'élargissement de l'accès au traitement antirétroviral.

Le monde a réussi à enrayer l'épidémie de sida et commence à inverser la propagation du VIH. Le nombre des nouvelles infections a reculé de près de 20% en dix ans, et les décès liés au sida ont diminué de près de 20% ces 5 dernières années, alors que les personnes vivant avec le virus voient leur nombre se stabiliser.

"Pour la première fois notre rapport nous donne des nouvelles très intéressantes. C'est la première fois que nous pouvons annoncer au monde que nous avons brisé la trajectoire du sida. Nous avons réussi à atteindre la première partie des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) dans le cadre du sida", a souligné le directeur exécutif de l'ONUSIDA.

"Aujourd'hui nous avons 56 pays dans le monde qui ont stabilisé de manière significative les niveaux du sida. Cela signifie aussi que nous constatons une réduction de 20% du nombre de décès et que nous avons également une réduction des nouvelles infections de 20% en dix ans", a indiqué M. Sidibé.

"Nous avons réussi à éviter le point critique des 500.000 nouvelles infections. Je pense que cela nous aide à combler le fossé qui existe entre prévention et traitement", a-t-il ajouté.


[1] [2] [3]

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le PM chinois fait des propositions pour renforcer la coopération pratique de l'OCS
La Chine "inquiète" après des échanges de tirs entre la RPDC et la RC
Pour quelle raison le repas à la française a été inscrit sur la liste du patrimoine intangible ?
S'internationaliser peut parfois être une affaire délicate
Le sentiment de bonheur personnel est aussi de la responsabilité du gouvernement
La tension monte après les échanges d'artillerie entre les deux Corées
Quelle contribution les Chinois devront apporter au monde au 21ème siècle ?