100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 09.10.2010 16h19
Un homme chinois et une femme française se sont mariés à l'âge de 80 ans après une séparation de plus de 50 ans
La photo du couple maintenant

Voici un couple qui vient de se marier. Cependant, ce sont tous les deux des vieillards aux cheveux blancs. La femme est âgée de 83 ans et l'homme de 82 ans.

Il ne s'agit pas d'un amour qui a commencé à la vieillesse. Les nouveaux mariés se sont connus et sont tombés amoureux dans leur jeunesse. Cependant, ils ont été obligés de se séparer pendant plus d'une moitié de siècle, en pensant l'un à l'autre à l'autre bout du monde. Pourtant, une lettre reçue il y a 5 mois a fait que la femme s'est envolée vers Xiamen en Chine depuis Lyon pour continuer leur amour interrompu il y a plus de 50 ans.

Elle a dit : « Je ne me suis pas mariée jusqu'à cet époque. Les étudiants et les collègues de l'Université Lyon 3 ne croyaient pas que personne ne courait après moi. Mais je leur ai dit : 'Il n'y a qu'un homme qui m'aimera pendant toute ma vie et il vit en permanence dans mon cœur.' »

Cet homme est celui qui a écrit la lettre, un de ses étudiants d'autrefois et maintenant son mari.

L'homme s'appelle Yuan Dibao et est originaire de Xiamen (sud-est de la Chine). La femme s'appelle Danni Li. Le couple s'est installé à Xiamen.

L'amour dans la jeunesse au bord du Lac de l'Ouest

En 1953, dans la rue Jishanlu, N.1, à Gulangyu dans la ville de Xiamen, Yuan Dibao, âgé de 25 ans s'est marié avec Huang Xiuxue. Une mois après, Yuan s'est rendu à Hangzhou pour continuer ses études à l'institut de médecine du Zhejiang.

A l'institut, ce qui a attiré l'attention de Dannie Li, professeur en langue russe, c'était peut-être les bons résultats de Yuan Dibao, qui obtenait toujours les notes maximales en examen de langue russe.

Le père de Danni Li était professeur à l'institut des beaux arts du Zhejiang, et sa mère était française. Danni Li est née à Beijing et est diplômée du département chinois de l'Université de Zhejiang. Titulaire d'une maîtrise en français, en anglais, en russe et en chinois, elle a été embauchée comme professeur de russe par l'institut de la médecine du Zhejiang. La beauté et la sagesse d'une eurasienne se révélaient bien évidemment en elle.

Un matin où la neige tombait, Yuan Dibao tremblait de froid dans la classe. Après les cours, Danni lui a doucement donné un paquet. Lorsque Yuan l'a ouvert, il s'est aperçu que c'était un pull-over bleu. La douceur et l'amour ont immédiatement chassé le froid en dehors des fenêtres et de son cœur.

Une malheureuse séparation de plus de 50 ans

Cependant, les deux amoureux n'ont pas pu rester ensemble.

Un jour, Yuan a ranimé son courage pour révéler son mariage à Danni. Malgré une vive douleur, Danni souhaitait toujours que Yuan puisse se rendre en France avec elle. Cependant, Yuan n'a pas eu le courage d'abandonner sa femme.

En avril 1956, Danni est rentrée en France avec ses parents. C'est à ce moment-là que leur séparation a commencé et a duré plus de 50 ans.

Une lettre arrivée tard renoue les fils de leur amour

Des années après, la femme de Yuan Dibao est décédée, alors que Danni Li qui habite en France ne s'est toujours pas mariée. Ayant perdu le contact pendant des années, bien qu'ils pensent l'un à l'autre, ils ne savaient tous pas si leurs amoureux étaient encore vivants, jusqu'à cette année, où la femme du 3e fils de Yuan l'a persuadé d'écrire une lettre à Danni. Après avoir écrit 5 lettres de même contenu, Yuan les a envoyées aux adresses dont il était familier.

Le 1er mai, avec des mains tremblantes, Yuan Dibao a reçu la première lettre de réponse en provenance de France. A l'intérieur de l'enveloppe se trouvaient 3 pages pleines de caractères et une photo en couleur. En contemplant la personne en photo et les caractères chinois familiers, Yuan a laissé couler ses larmes...

La main dans la main, passons ensemble le reste de nos jours

« Ensuite, nous avons commencé à nous écrire. Une fois, je lui ai dit que je rencontrais tour les jours des religieuses et j'ai décidé de rester chez elles jusqu'à la mort. 'Jusqu'à la mort', ce mot l'a rendu triste, et il m'a demandé d'aller à Xiamen pour le rejoindre. » a dit Anni. Sa main est serrée par Yuan Dibao.

Le 18 septembre 2010, à l'aéroport de Gaoqi à Xiamen, avec 55 roses dans les mains et entouré par ses 3 fils qui portaient chacun dans leurs bras un bouquet de fleurs, Yuan Dibao a attendu avec impatience dans le hall.

Danni qui s'est dirigée vers la sortie, elle était très nerveuse. Elle a demandé sans cesse à son compagnon Ouyang : « Qu'est-ce que je dois dire à la première phrase ? » A peine ces mots ont été prononcés, les deux personnes âgées se sont embrassées.

Même maintenant, Danni se sens encore dans un rêve. Elle a dit : « Je souhaitais obtenir une autre famille. C'est génial ! Les fils et leurs femmes sont tous très gentils avec moi. »

la photo dans leur jeunesse

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Engouement pour l'investissement dans l'or
Une délégation du PCC effectuera une visite officielle en RPDC
Le Japon doit voir au delà de ses problèmes internes
La Chine se développe pacifiquement, mais sa patience a des limites
Le banquet Gates-Buffet, « un test pour les Chinois riches »
Le recours à la force militaire ne devrait jamais être une « solution »
Que cache la rhétorique anti-chinoise du Congrès américain ?