100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 08.10.2010 13h41
Les vacances ? Pas pour tout le monde…

Alors que la plupart des gens se désolent de voir la période de sept jours de vacances nationales se terminer bien trop vite, d'autres sont en revanche bien contents de voir la Semaine dorée enfin toucher à sa fin.

Parmi eux, un groupe de jeunes célibataires nés après 1980, qui ont passé le plus clair de leur temps à rencontrer des personnes du sexe opposé, dans le cadre d'efforts faits par leurs parents, inquiets des perspectives de mariage de leurs rejetons, pour leur faire rencontrer l'âme-soeur.

Ainsi d'un technicien du nom de Zhu, âgé de 29 ans et qui habite Wuhan, capitale de la province du Hubei. Il a dit se sentir énervé et fatigué après que des rendez-vous aient été arrangés à son intention pour rencontrer au moins sept jeunes femmes durant les vacances.

« J'ai dû en rencontrer une chaque jour, et j'ai eu l'impression de ne même pas avoir le temps de souffler », a-t-il déclaré jeudi au site cnhubei.com, basé dans le Hubei, ajoutant que rencontrer toutes ces futures éventuelles épouses était bien plus fatiguant que de travailler.

Ou encore d'une jeune femme du nom de Jia, âgée de 24 ans, qui travaille dans une société étrangère à Beijing, encore plus occupée. Elle a en effet eu des dizaines de rendez-vous durant les vacances, rencontrant en moyenne cinq hommes par jour.

« Je suis encore jeune, et je n'ai pas envie de me marier trop tôt. Mais mes parents sont très inquiets. Ils ont peur que je finisse laissée de côté », a-t-elle dit.

« Même si j'ai rencontré autant d'hommes, en vérité peu m'ont impressionnée », a-t-elle ajouté, disant aussi qu'elle était heureuse que les vacances soient terminées.

D'autres personnes étaient aussi contentes, mais pour des raisons différentes. D'après une enquête en ligne menée par people.com.cn jeudi, près de 40% des 16 000 participants ont déclaré qu'ils ont dû travailler pendant cette semaine de vacances. Et pour certains, la charge de travail a même été encore plus lourde que d'ordinaire.

Sun Zhe, conducteur de bus à Jinan, capitale de la province du Shandong, a ainsi travaillé deux jours pendant les vacances. Du fait de l'augmentation du nombre de passagers et de véhicules durant les congés, un voyage qui prend ordinairement deux heures demandait aussi deux fois plus de temps, a-t-il précisé.

Quant à Zhang Yun, vendeuse dans un magasin de téléphones mobiles, elle dit que sa charge de travail a doublé durant cette période de vacances.

Mais même ceux qui n'ont pas été pris par leur travail ont été occupés par des évènements sociaux, comme des mariages ou des réunions avec des amis venus en visite, qui ont traditionnellement lieu lors de la Semaine dorée.

Une invitation à un mariage, qu'on surnomme souvent avec humour une « bombe rouge » (jeu de mots basé sur le terme chinois d'« enveloppe rouge », traditionnellement distribuée à cette occasion et dont la prononciation est proche) peut coûter à un invité chinois plusieurs milliers de Yuans en liquide à titre de cadeau aux jeunes mariés.

Ainsi Hao Ming, qui travaille dans un service affilié au gouvernement à Jinan, en a-t-il été pour 1 200 Yuans de sa poche...

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Une délégation du PCC effectuera une visite officielle en RPDC
Le Premier ministre chinois avance une proposition sur la coopération Asie-Europe
Le Japon doit voir au delà de ses problèmes internes
La Chine se développe pacifiquement, mais sa patience a des limites
Le banquet Gates-Buffet, « un test pour les Chinois riches »
Le recours à la force militaire ne devrait jamais être une « solution »
Que cache la rhétorique anti-chinoise du Congrès américain ?