100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 25.09.2010 16h30
La Province du Guangdong devrait assouplir sa politique familiale vers 2030

En 2030, tous les couples de la Province du Guangdong, dans le Sud de la Chine, pourront avoir deux enfants, a annoncé le responsable principal du contrôle de la population de la Province.

Zhang Feng, Directeur de la Commission Provinciale de la Population et du Planning Familial a en effet annoncé que la Province allait assouplir la politique de l'enfant unique, qui est en place depuis plus de trente ans, juste quelques années avant que la population du pays n'atteigne son pic de 1,65 milliard d'habitants en 2033.

« La population de la Chine va commencer à baisser d'ici 23 ans », a dit M. Zhang, dont les propos ont été rapportés vendredi dans le Southern Metropolis Daily de Guangzhou.

« Le Guangdong va permettre progressivement aux couples qui remplissent les conditions, c'est à dire ceux dont soit le mari soit la femme sont enfant unique, à avoir un second enfant à compter de 2020. Et tous les couples de la Province pourront avoir un second enfant à compter de 2030 », a t-il dit.

Cette décision vise à aider à lutter contre le fardeau d'une population vieillissante, a dit M. Zhang.

A la fin de l'année dernière, en effet, le Guangdong comptait plus de 10 millions de personnes âgées de plus de 60 ans, soit 10% de la population totale de la Province.

La population âgée de la Province augmente de 3,5% par an. Et à Guangzhou même, le nombre de ces personnes dépasse un million, soit près de 13% de la population totale de la ville.

Ce sont quelque 900 000 bébés qui sont nés lors des huit premiers mois de cette année dans le Guangdong, le total devant dépasser 1,2 million d'ici la fin de l'année, d'après des statistiques de la Commission de la Population et du Planning Familial.

Avec plus de 100 millions d'habitants, le Guangdong est l'une des provinces chinoises les plus peuplées.

Mais si cette nouvelle politique permettra aux couples d'avoir un second enfant, tout le monde ne veut pas pour autant avoir une famille plus grande.

Ainsi de Chang Weifang, âgée de 25 ans, qui habite Guangzhou, et qui s'est mariée au début de l'année. Elle dit qu'elle ne souhaite pas avoir un second enfant, pour des raisons économiques.

« Je pense que je ne peux pas me permettre d'avoir un second enfant. A Guangzhou, les prix de l'immobilier sont très élevés. Mon mari et moi dépensons la plus grande partie de nos revenus pour rembourser le prêt », a dit Mme Chang, qui travaille dans une société de logistique. Son mari est fonctionnaire au Gouvernement local.

« Un enfant, ça suffit, et peu importe que ce soit un garçon ou une fille », a t-elle ajouté.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le PM chinois promet davantage d'aide pour la réalisation des OMD
La Chine exhorte le Japon à laisser rentrer le capitaine d'un chalutier chinois, le Japon propose des pourparlers
Cher Japon, puissiez-vous agir avec sagesse à l'avenir...
La Chine est confiante, mais n'est pas arrogante, elle veut écouter les différents points de vue des pays du monde
L'alliance entre la politique et le commerce - tumeur maligne de la justice sociale
Ce n'est qu'en disant la vérité que la voix de la Chine fera plus autorité
Les syndicats français défendent la retraite à 60 ans