100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 24.09.2010 15h07
Regard sur la Chine : création d'une carte des risques de catastrophes naturelles pour aider à la future planification urbaine

Les autorités chinoises sont en train de dresser une carte nationale des risques en matière de catastrophes naturelles, destinée à améliorer la planification des constructions urbaines dans l'ouest de la Chine et éviter les catastrophes futures.

"Nous avons lancé de nombreux projets d'évaluation des risques de catastrophes naturelles depuis le mois d'août cette année," a indiqué Zou Ming, directeur du département des secours après des désastres du ministère chinois des Affaires civiles, à l'agence de presse Xinhua (Chine Nouvelle) lors d'un entretien.

Selon lui, cette évaluation des risques, tout comme le recensement, sera d'une grande valeur pour les futures politiques du pays concernant les constructions en zone urbaine.

Cette carte aidera les planificateurs urbains à construire des villes en évitant les lieux potentiellement dangereux, comme les zones où des séismes, des inondations ou bien des glissements de terrain pourraient se produire.

Les vastes régions de l'ouest de la Chine ont connu trois graves catastrophes naturelles ces trois dernières années : un séisme de magnitude de 8 survenu en mai 2008 dans le district de Wenchuan dans la province du Sichuan, un autre séisme de magnitude 7,1 qui a frappé Yushu dans la province du Qinghai en avril 2010, et des glissements de terrain massifs ayant fait près de 2 000 morts à Zhouqu dans la province du Gansu en août 2010.

Ces catastrophes répétées ont poussé les planificateurs des villes de l'ouest de la Chine à établir une carte des risques pour les futures constructions urbaines.

En début de mois, la province du Sichuan a émis une circulaire demandant à toutes les villes et à tous les districts de remettre un rapport d'évaluation avant le 30 octobre, contenant des propositions d'amélioration et de relogement.

La province est en train d'examiner des projets de reconstruction et s'assure que ces nouveaux logements et nouvelles installations publiques soient sûrs et se situent loin des zones sujettes aux catastrophes géologiques.

La circulaire indique également que le gouvernement provincial se réserve le droit d'ajuster certains projets de reconstruction en fonction des résultats de cette évaluation.

Les régions de l'ouest de la Chine se sont rapidement développées ces dix dernières années. Au fil de cette croissance rapide, davantage de gens ont débarqué dans les bourgs et les villes, ce qui a fortement accéléré l'augmentation de la population urbaine, a estimé Shi Peijun, directeur adjoint du Comité national pour la réduction des catastrophes naturelles.

Comme cette carte n'existait pas encore, de nombreuses personnes ignorent qu'elles se trouvent sur des zones à risques, a-t-il rappelé.

Il a pris pour exemple le district de Zhouqu, situé dans une vallée où les glissements de terrain sont fréquents. Il n'est pas adéquat de construire un district ayant une population de 47 000 habitants sur cette zone, a-t-il affirmé.

"Maintenant, la prévention des dangers et une utilisation rationnelle de la terre sont les priorités du gouvernement," s'est-il-félicité.

"Voilà les leçons que nous avons tirées des désastres," a-t-il conclu.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine exhorte le Japon à laisser rentrer le capitaine d'un chalutier chinois, le Japon propose des pourparlers
Jia Qinglin appelle à développer davantage les régions où vivent les ethnies minoritaires
La Chine est confiante, mais n'est pas arrogante, elle veut écouter les différents points de vue des pays du monde
L'alliance entre la politique et le commerce - tumeur maligne de la justice sociale
Ce n'est qu'en disant la vérité que la voix de la Chine fera plus autorité
Les syndicats français défendent la retraite à 60 ans
Présenter une Chine variée à l'Europe