100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 14.09.2010 13h22
Quand la police chinoise tend la main aux étudiants étrangers

Des dizaines d'étudiants étrangers ont passé une journée peu ordinaire samedi dernier quand ils ont rencontré des policiers chinois durant ce qui a été à la fois une célébration de la culture et une opportunité d'en savoir plus sur les règles et règlements en vigueur à Beijing.

Cette journée portes ouvertes, qui a attiré au moins 160 étudiants étrangers, était organisée par l'Administration de la Division des Entrées et Sorties du Bureau Municipal de la Sécurité de Beijing et s'est tenue à l'Université des Langues et des Cultures de Beijing.

Des étudiants venant de pays comme les Etats-Unis, le Japon et l'Allemagne ont pu consulter vingt panneaux d'information contenant des détails sur des sujets comme la procédure de demande de visa ou de permis de résidence, ou comment obtenir de l'aide en cas d'urgence, ainsi que des conseils en matière de sécurité.

Le centre d'information a fourni ces informations en anglais, allemand, espagnol, japonais et coréen.

En plus de donner aux étudiants l'opportunité de recueillir des informations utiles, cette journée a aussi été l'occasion de célébrer la culture et a offert des spectacles donnés par les étudiants, comme des danses camerounaises ou haiwaiennes et des chansons chantées tant par les étudiants que par les policiers.

« Cette activité avait pour but de donner aux étudiants étrangers une occasion de mieux connaître les autres cultures par le biais de spectacles mixtes, ainsi que des conseils de sécurité offerts par la police », a dit Xu Jie, porte-parole de l'Administration de la Division des Entrées et Sorties.

L'année dernière, Beijing a accueilli plus de 110 000 étrangers qui sont restés dans la capitale pendant plus de six mois.

Et plus de 40 000 étudiants étrangers font actuellement des études longues à Beijing, d'après M. Xu.

Les étudiants qui ont participé samedi à cette activité ont bien accueilli l'occasion offerte d'y prendre part.

« Cette manifestation était très créative », a ainsi dit Mirzoew Behruz, étudiant en première année originaire du Tadjikistan, qui habite à Beijing depuis quatre ans.

« Les activités proposées et l'interaction m'ont impressionné et m'ont fait sentir que la police de la capitale est amicale. C'est pourquoi je ne me sens pas seul, bien que je sois dans une ville située loin de mon pays ».

Kishore Kumar Biswas, étudiant originaire du Bengladesh et qui fait des études de doctorat à l'Université de Beijing, partage ce point de vue.

« L'interaction est très bonne et elle rapproche les étudiants et la police », a-t-il dit.

Il a ajouté qu'il était impatient de saisir l'occasion pour en apprendre davantage sur les règlements régissant la circulation dans la capitale, en particulier en ce qui concerne les vélos électriques.

Les membres spéciaux de la police présents ont également fait forte impression en exposant quelques-uns de leurs équipements, dont des fusils de tireur d'élite, des gilets pare-balles et le fusil d'assaut Type 95.

Les membres de cette équipe ont permis aux étudiants de manipuler certaines de leurs armes lors d'une activité interactive qui était l'une des nombreuses animations directes organisées pour la première fois cette année.

« L'interaction ne doit pas se limiter à fournir des informations, mais elle doit aussi servir d'occasion pour mieux connaître les autres cultures et la culture locale », a dit Lin Song, employé de l'Administration de la Division des Entrées et Sorties.

Des activités similaires seront organisées l'année prochaine, a ajouté M. Xu.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Livre blanc : la politique des ressources humaines chinoise est devenue plus ouverte
La Chine conteste la gestion japonaise de l'incident du bateau de pêche chinois
L'alliance entre la politique et le commerce - tumeur maligne de la justice sociale
Les syndicats français défendent la retraite à 60 ans
Ce n'est qu'en disant la vérité que la voix de la Chine fera plus autorité
Présenter une Chine variée à l'Europe
La croissance chinoise se fait aussi avec les pays d'Afrique