100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 11.05.2010 11h01
Une énorme baisse de popularité des sites vidéo chinois

Le nombre de sites vidéo chinois est passé de 300 à près de 20 récemment, une baisse représentant plus de 90%, a rapporté Guangzhou Daily.

Le journal indique qu'à l'origine de cette baisse, il y aurait avant tout une absence de perspectives dans ce business, des coûts d'exploitation élevés des litiges liés aux droits d'auteur, et le contenu devenu moins attrayant pour les internautes.

Les sites vidéo populaires, comme Tudou.com, ont commencé à collaborer avec des producteurs célèbres, notamment China Film Group.

Selon le rapport, depuis 2004, plus de 35 sites vidéo ont obtenu un capital-risque qui s'élève à pas moins d'un milliard de dollars.

Liu Xiangdong, un initié du secteur, a déclaré que le capital-risque a alimenté le boom des sites vidéo chinois il y a quelques années, mais cela n'a permis à aucun de ces sites de faire un chiffre d'affaires important à ce jour.

Actuellement, le site vidéo le plus rentable à l'échelle internationale, c'est Hulu, qui a été cofondé par National Broadcasting Company et Fox Broadcasting Company aux Etats-Unis en août 2007. Depuis lors, Hulu a augmenté le nombre de fournisseurs de contenu de 40 à 110. Selon Liu, ce succès a inspiré les sites vidéo chinois pour coopérer avec des fournisseurs de contenu nationaux.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Des averses continueront à s'abattre sur le sud de la Chine pendant les deux prochains jours
Séisme de Yushu : la reconstruction sera achevée en trois ans (vice-PM chinois)
Appel au secours de la Grèce : au moins trois milliards de dollars US proviennent de la Chine
Les expériences françaises sont une valeur de référence pour la protection de la langue maternelle
Les appels à purifier la langue chinoise induisent dans l'erreur
C'est normal de louer un appartement
La faible émission de carbone devient un nouveau moteur de la création d'emplois