100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 08.04.2010 11h07
A Beijing, un projet immobilier qui bat des records de prix

Le projet immobilier de très haut de gamme Eastern Diaoyutai Homeland, dont le prix au mètre carré a cette année dépassé les 80 000 Yuans (11 720 Dollars US), conserve son titre de logement le plus cher de la ville depuis quatre trimestres, a rapporté mercredi le Beijing News.

Ce prix proprement ahurissant a grimpé de 14,8% par rapport au trimestre précédent, soit de plus de 10 000 Yuans. Ce projet immobilier de luxe est proche de la Résidence des Hôtes de l'Etat Diaoyutai, d'où ce projet tire son nom, célèbre pour avoir accueilli les grands de ce monde. Sa partie sud comporte un parc géant classé 3A, avec un lac de la taille de 84 terrains de football, un endroit rare dans une capitale connue pour son climat sec et poussiéreux.

D'après des chiffres de Fangjia.com, portail internet spécialisé dans l'immobilier, la taille des appartements de l'Eastern Diaoyutai Homeland varie de 313 à 471 mètres carrés, ce qui fait monter la moindre acquisition à rien moins que 25 millions de Yuans (3,7 millions de Dollars).

Le journal, citant des chiffres de l'agence immobilière Yahao, a précisé que le prix moyen du mètre carré à Beijing, y compris sa banlieue qui ne cesse de s'étendre, atteint désormais 25 010 Yuans (3 664 Dollars US).

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Sauvetage inespéré et miraculeux dans une houillère en Chine
Ils ont survécu 8 jours grâce à des écorces d'arbre et de l'eau froide
Trois questions au sujet de l'immobilier en Chine : la réforme immobilière doit-elle être réajustée massivement ?
Le report par les Etats-Unis du rapport sur les taux de change : un chantage ou bien une concession ?
L'Europe fait face à de multiples difficultés pour sortir de la crise
Google a–t-il vraiment quitté la Chine ?
Visite aux Etats-Unis de Nicolas Sarkozy : une occasion pour démontrer des relations de « proches alliés »