100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 17.03.2010 09h25
18% des mères chinoises seraient prêtes à accepter un gendre non propriétaire

Face à la hausse du prix des logements qui ne semble pas vouloir cesser en Chine, 18% des mères seraient prêtes à laisser leur fille épouser un homme qui loue son logement, d'après une enquête dont les résultats ont été annoncés mardi 16 mars par l'agence immobilière 5i5j Real Estate Service à Beijing.

« Notre enquête montre qu'un certain nombre de futures belles-mères deviennent un peu plus souples au sujet des intentions d'achat d'appartement de leur futur gendre », a ainsi précisé Qin Rui, analyste chez 5i5j Real Estate Service.

Et plus précisément, 27% des mères de Beijing verraient d'un bon oeil le mariage de leur fille avec un homme qui loue son domicile, alors qu'à Tianjin et Shanghai, les taux sont respectivement de 15 et 12%, d'après l'enquête.

Quelque 76% des belles-mères du pays seraient prêtes à « donner un coup de main » à leur gendre lorsque celui-ci déciderait d'acheter son propre logement. Et 20% seraient même prêtes à ce que leur gendre habite sous le même toit qu'elles, toujours d'après l'enquête.

Cette enquête a été menée du 23 février au 1er mars de cette année, et les résultats ont été obtenus sur la base de 2 000 questionnaires valides et complets provenant tant du site internet de 5i5j que de ses succursales de huit grandes et moyennes villes de Chine.

Ces villes sont Beijing, Shanghai, Tianjin, Nanjing, Taiyuan, Ningbo, Suzhou et Hangzhou, a précisé M. Qin, ajoutant que l'enquête a été menée par le service de recherche de marché de la société en réponse à la question de savoir si les belles-mères ont oui ou non une influence significative sur la hausse du prix des logements dans le pays.

Il est vrai qu'en Chine les mères ont une grande influence sur le choix de l'homme que leur fille va épouser. Et, traditionnellement, les mères préfèrent que leur fille épouse un homme qui peut disposer d'un logement avant le mariage.

Des chiffres du Bureau National des Statistiques ont montré que le prix des logements dans 70 villes de grande ou moyenne taille, baromètre de la tendance du prix des logements, a augmenté de 1,5% en 2009 d'une année sur l'autre. Et ces prix ont augmenté de 9,5% en janvier de cette année par rapport à l'année précédente, soit la plus forte hausse en 19 mois.

Le Premier ministre chinois Wen Jiabao a, vendredi dernier, réaffirmé la détermination du gouvernement à enrayer la hausse excessive des prix dans les villes les plus importantes, tout en apportant satisfaction aux besoins de base de la population en matière de logement, alors que la session annuelle de la législature suprême chinoise débutait.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine et le Royaume-Uni vont renforcer leur dialogue stratégique
Adoption de l'amendement à la Loi électorale
La culture d'Amflora fait beaucoup de tapage en Europe
L'UE hausse le ton face au protectionnisme américain
La Chine doit-elle déplacer ailleurs le « Made in China » ?
Modèle ou pas, la Chine suit sa propre voie
Polémique en France après le passage dévastateur de la tempête Xynthia