100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 02.03.2010 11h33
Les dirigeants chinois à l'écoute de la voix de leurs concitoyens internautes

Les hauts dirigeants chinois attachent de plus en plus d'importance aux voix exprimées sur la Toile, en discutant directement avec les internautes.

Samedi 27 février, par exemple, le Premier ministre Wen Jiabao a répondu aux questions des internautes sur des sujets brûlants comme le prix des logements ou le chômage durant une discussion en ligne sur le site internet du gouvernement (www.gov.cn).

Le Premier ministre a déclaré que les quelque 400 millions d'internautes chinois représentent un échantillon de la société, aussi écouter les opinions exprimées sur internet est-il une nouvelle manière de recueillir des conseils.

Ce n'est pas la première fois que le Premier ministre, bien au fait des technologies de l'information, a pu se rendre compte de la passion des internautes.

Le 14 mars 2005, il avait déclaré lors de la troisième session plénière du 10e Assemblée Populaire nationale être très touché par les soucis exprimés par les internautes au sujet des affaires de l'Etat et que les avis des internautes méritaient d'être pris en considération.

Le 28 février de l'année dernière, il avait discuté pendant deux heures avec les internautes sur deux portails internet d'Etat à Beijing, répondant à des questions sur des sujets tels que la crise financière et la corruption.

Et le 20 juin 2008, c'était le président Hu Jintao lui-même qui avait tenu sa première discussion en ligne en direct avec les internautes, leur déclarant que différentes voix pouvaient être entendues dans le pays.

La communication entre les dirigeants et les internautes prenant de l'ampleur, internet fournit une façon à la fois plus rapide et plus facile pour les citoyens d'exprimer leurs sentiments et de donner leur opinion aux plus hauts dirigeants du pays.

Certains internautes, se proclamant eux-mêmes fans de Hu Jintao et de Wen Jiabao ont même créé un site internet en septembre 2008, du nom de « Shijinbaobaofans », un savant jeu de mots entre les noms des dirigeants et celui d'un délicieux dessert chinois.

Ce site recense les activités, les remarques et les photos de Messieurs Hu et Wen, et offre la possibilité au public de laisser des suggestions quant au travail du gouvernement.

Ces fans ont même forgé de nouveaux mots du langage internet utilisant les noms de Hu Jintao et de Wen Jiabao, comme « Frère Tao » ou « J'aime Baobao ».

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La partie continentale de Chine va ouvrir davantage son marché aux produits agricoles de Taiwan
La Chine salue la reprise du dialogue entre l'Inde et le Pakistan
Il faut faire preuve de sincérité et de bonne foi pour pouvoir réaliser la coopération internationale en matière de la sécurité de l'Internet
Pourquoi les grèves se succèdent dans le milieu du transport aérien international ?
La France dans l'embarras quant à la baisse de son influence en Afrique
L'agitation récente en Afrique de l'Ouest est due à une ingérence occidentale
Consommation des produits de luxe : changer la « demande extérieure » en demande intérieure