100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 24.02.2010 17h03
L'interdiction de parrainage par les fabricants de tabac devrait devenir légale en 2011

Les défenseurs de la lutte contre le tabac, dont 17 législateurs et conseillers politiques de haut niveau, insistent pour qu'une loi interdisant les donations ou les parrainages pour des évènements comme des expositions, des fêtes ou des rencontres sportives faits par des fabricants de tabac soit votée. Cette mesure devrait approuvée par la législature suprême.

« Le message sera transmis lors des deux sessions parlementaires qui viennent afin d'alimenter les efforts anti-tabac », a déclaré le 23 février Wu Yiqun, directeur du groupe de réflexion Centre de Recherche pour le Développement de la Santé, une organisation non gouvernementale basée à Beijing..

Les deux sessions plénières annuelles sont celles de l'Assemblé populaire nationale (APN) et du Comité National de la Conférence Consultative Politique du Peuple chinois (CCPPC) qui ont généralement lieu au début du mois de mars. Elles sont considérées comme les évènements politiques les plus importants de Chine.

M. Wu a fait ces remarques lors d'un séminaire anti-tabac auquel participaient 17 députés de l'APN et représentants de la CCPPC hier à Beijing.

En juillet dernier, sous la pression des groupes anti-tabac comme ce groupe de réflexion, les organisateurs de l'Exposition Universelle de Shanghai 2010 ont ainsi refusé un don de 200 millions de yuans (29 millions de Dollars) d'un fabricant de tabac chinois afin de respecter leur promesse d'une « exposition saine et sans tabac ».

Et en octobre dernier, les organisateurs des Jeux Nationaux chinois ont rendu tout l'argent du parrainage offert par neuf fabricants de tabac, également du fait de pressions, principalement exercées par le bureau de contrôle du Centre chinois de Contrôle des Maladies.

« Indéniablement, ce furent des victoires pour le camp des anti-fumeurs, conduit essentiellement par des forces sociales », dit Mme. Wu.

« Pour autant, la pression publique n'est à l'évidence pas la meilleure manière (d'arrêter les donations de fabricants de tabac). Cela devrait être clairement écrit dans le cadre de la Loi chinoise sur la charité », a-t-elle précisé, ajoutant que les deux sessions qui viennent seront une bonne occasion pour rallier le soutien des groupes de décideurs et de faire passer le message.

La loi chinoise sur les donations, publiée dans les années 1990, sera la base de la future loi sur la charité. La loi actuelle ne contient aucune disposition sur l'industrie du tabac.

Dans le passé, des donations et parrainages hautement médiatisés et à forte connotation commerciale opérés par des fabricants de tabac, qui en Chine appartiennent tous à l'Etat, étaient monnaie courante, dit Mme Wu.

« Dans les zones défavorisées de l'Ouest de la Chine, il y a encore plus de 100 écoles Projet d'Espoir qui affichent toujours le nom des fabricants de tabac qui leur ont donné de l'argent, ce qui, cela va sans dire, n'est pas ce qu'on fait de mieux pour un développement sain des enfants », dit-elle

Wang Zhenyao, directeur du département de protection sociale et de promotion de la charité au Ministère des Affaires Civiles, a déclaré que son département avait bien entendu la voix des anti-tabac exprimée publiquement et avait apprécié les efforts constants des défenseurs de la lutte contre le tabac non gouvernementaux.

« Sachant que le processus d'élaboration des lois est ouvert au public, ces mesures (anti-tabac) ont de grandes chances d'être incluses dans la future loi », dit-il..

Ces nouvelles lois seraient aussi en concordance avec la Convention-cadre de l'Organisation Mondiale de la Santé sur le contrôle du tabac, qui dispose que les pays membres, dont la Chine, sont obligés de mettre en place une interdiction totale de la publicité, de la promotion et du parrainage en ce domaine, tant au niveau interne qu'international, dit Jiang Yuan, Directeur adjoint du Bureau du contrôle du tabac du Centre de Contrôle des Maladies.

En 2003, la Chine a signé cette convention, s'engageant en le faisant à interdire toute publicité ou promotion du tabac quelle qu'elle soit d'ici 2011.

Les statistiques officielles montrent que la Chine compte actuellement 350 millions de fumeurs. Et un million de personnes meurent chaque année de maladies liées au tabac.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
La Chine a un retard d"au moins trente ans dans la lutte contre le tabagisme, par rap...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
A l'approche des sessions annuelles de la CCPPC et de l'APN, les citoyens chinois font part de leurs suggestions
Chine : examen du « Rapport d'activités du gouvernement »
L'agitation récente en Afrique de l'Ouest est due à une ingérence occidentale
Consommation des produits de luxe : changer la « demande extérieure » en demande intérieure
Relations sino-africaines : « The Dragon's Gift: The Real Story of China in Africa »
Pour pallier la pénurie de la main-d'œuvre, il est nécessaire d'améliorer la qualité d'emploi
Fin d'un déficit qui a duré une dizaine d'années