100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 12.02.2010 12h14
Produits alimentaires génétiquement modifiés : ils sont sur tous les rayonnages mais ne sont pas identifiés

La dernière enquête en ligne vient de montrer que si la cuisine chinoise typique compte maintenant de nombreux ingrédients génétiquement modifiés, la conscience qu'en ont les consommateurs reste très faible.

En effet, cette enquête a montré que plus de 55% du millier de personnes sondées ont déclaré n'avoir une connaissance médiocre des produits alimentaires génétiquement modifiés. Et au moins 52% d'entre eux se disent ignorants de la prépondérance des produits alimentaires génétiquement modifiés dans leur vie.

« Des produits génétiquement modifiés comme la papaye, le soja, les tomates et les pommes de terre sont largement disponibles sur le marché chinois depuis au moins l'an 2000 », dit le professeur Jiang Gaoming de l'Institut de botanique de l'Académie chinoise des Sciences.

Et comme ces produits sont relativement moins chers, les gens les consomment sans être conscients de ce qu'ils mangent, dit-il.

Une enquête menée par Greenpeace China l'année dernière a montré qu'une large proportion des papayes vendues dans les grandes villes de Chine comme Beijing et Shanghai étaient génétiquement modifiées.

« Pire encore, ce n'est pas signalé », a déclaré mercredi Fang Lifeng, porte-parole du Programme OGM Chine de Greenpeace.

Dans la dernière enquête, 73% des sondés ont déclaré qu'ils contrôleraient le statut génétiquement modifié des produits, alors que près de 67% se sont déclarés insatisfaits du niveau actuel d'étiquetage des produits génétiquement modifiés.

« Quand j'achète de l'huile de soja, j'ai bien du mal à trouver la marque d'identification des produits génétiquement modifiés, qui en général n'apparait qu'en tous petits caractères », dit Wang Yi, col blanc de Beijing âgée de 31 ans et soucieuse de la sécurité alimentaire.

Citant le cas de sa mère qui n'a pas l'habitude de contrôler le statut génétiquement modifié des produits, elle ajoute ; « pour elle, quand elle choisit la nourriture, le souci principal est le prix ».

D'après les experts, la Chine est le leader mondial dans le domaine de la recherche sur les récoltes biotechnologiques.

S'agissant des récoltes encore au stade des essais, on compte le riz, le blé, le maïs, le soja, les pommes de terre, les choux et le tabac. Quant au coton génétiquement modifié, il compte déjà, d'après les statistiques officielles, pour 30% des surfaces cultivées en Chine.

Sachant cela, la conscience du public de la nourriture génétiquement modifiée devrait être largement améliorée, particulièrement ses impacts négatifs sur la santé et l'environnement, dit M. Fang.

« En dépit du prix relativement bas des produits alimentaires génétiquement modifiés, les gens devraient avoir les connaissances suffisantes, tant positives que négatives, quand ils choisissent ce qu'ils vont manger », dit-il.

Au niveau international, des groupes se sont fortement opposés à ce que la technologie des OGM soit utilisée dans la chaîne alimentaire humaine, citant ses impacts imprévisibles.

En réponse aux soucis de santé et de sécurité alimentaire, près de 88% des sondés ont déclaré, d'après l'enquête, qu'ils préfèraient choisir des aliments traditionnels plutôt que génétiquement modifiés.

Cependant, Yang Xiaoguang, expert en nutrition au Centre chinois de Contrôle et à la Prévention des Maladies, pense autrement.

« En termes de résidus de pesticide, la nourriture génétiquement modifiée est plus saine que la nourriture ordinaire », dit-il.

Les plantes génétiquement modifiées ont souvent été créées pour résister aux maladies et éliminer le recours aux pesticides. Et elles ont d'autres avantages, d'après des études, comme une texture plus ferme, une valeur nutritionnelle plus élevée et une croissance plus rapide, ce qui en fait des sortes de « super-aliments ».

Au niveau mondial, 70% du soja, 46% du coton, et 24% du maïs sont génétiquement modifiés.

Par souci pour les droits des consommateurs, au moins 35 pays, dont la Chine, l'Australie, l'Union européenne le Japon et l'Indonésie ont adopté l'étiquetage obligatoire pour tout produit génétiquement modifié.

La réglementation chinoise en matière d'étiquetage dispose que tous les produits contenant des OGM, dont les semences, la nourriture animale et autres aliments doivent être étiquetés, en vertu de la réglementation de sécurité alimentaire des OGM en agriculture, annoncée pour la première fois en juin 2001 par le Ministère de l'agriculture.

« La réglementation, toutefois, est mal appliquée, de nombreux produits génétiquement modifiés étant vendus sans être marqués du tout », dit M. Jiang.

« Ce qui est à blâmer, c'est un défaut de gestion stricte et l'absence d'un mécanisme de surveillance », reconnait-il.

Les autres raisons sont le manque d'une méthode économique de détection des OGM ayant une sensibilité suffisante, le tout couplé avec des préoccupations d'ordre commercial que l'étiquetage amènerait une compétitivité moindre, dit le professeur Wang Canfa, de l'Université de droit et de sciences politiques de Chine.

« Sachant que les produits génétiquement modifiés comme l'huile de soja, la papaye, la tomate, la pomme de terre et le tabac sont maintenant largement répandus en Chine, la réglementation en matière d'étiquetage, qui concerne les droits et les choix des consommateurs, devrait être strictement et obligatoirement appliquée », dit-il.

Il a aussi demandé au gouvernement de réglementer davantage l'étiquetage des OGM, y compris par leur mention en caractères nettement visibles sur les emballages, afin que les consommateurs puissent librement choisir d'acheter ou non ces produits.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
je veus rechereche les prouduits des boissons sans alkoule ex" laspartam et sacarin e...
Comment peut-on affirmer qu"un aliment GM contient moins de pesticides qu"un ali...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : Wen Jiabao met l'accent sur la stabilisation de la croissance économique
La Chine s'oppose fermement aux activités des armées étrangères au large des côtes chinoises
L'unité et la solidarité vues à travers la Coupe du Monde
Nicolas Sarkozy se sert aussi du « microblog »
Pour que le football soit toujours exposé au soleil !
Quel genre d'esprit national faut-il à la Chine contemporaine ?
Respecter les règles du jeu de l'amour