100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 12.02.2010 08h58
Le nouvel objectif de Beijing : une ville internationale

Ces derniers jours, le maire de Beijing Guo Jinlong a indiqué, dans le rapport du travail gouvernemental, que l'objectif du développement de Beijing est de devenir une ville internationale.

D'après le plan, Beijing entrera dans une période d'établissement de ville internationale d'ici dix ans. En 2030, le cadre fondamental aura été formé. Et l'objectif devrait être réalisé en 2050.

Une ville internationale doit respecter les critères suivants : croissance économique, modernisation des moyens de transports et de l'information. De plus, il s'agit d'un lieu rassemblant des personnes de haute compétence, un siège principal des entreprises internationales, ainsi qu'un centre d'organisation d'activités internationales.

Selon Shan Jingjing, chercheuse adjointe de l'Institut du développement de l'urbanisme et de l'environnement, sous l'égide de l'Académie chinoise des sciences sociales, certains experts ont divisé les villes internationales en plusieurs catégories, telles que la ville commerciale, la ville politique, et la ville culturelle. Par exemple, Singapour et Hong Kong sont deux villes internationales dans leur région, mais qui jouent aussi un rôle de centres financiers.

" En fait, il n'y a que New York, Londres et Tokyo qui sont considérées comme des villes internationales auprès du public ", estime Shan Jingjing, " Une ville internationale devrait posséder une influence mondiale dans le domaine politique et économique, mais pas seulement dans une région ou un seul domaine. L'objectif de Beijing est de devenir une ville internationale polyvalente ".

Cependant, le chemin à parcourir est encore long pour Beijing. Shan Jingjing révèle qu'il faudrait renforcer la capacité de planification et de distribution. Au moins une moitié des entreprises parmi les 500 les plus puissantes du monde devraient installer leur siège à Beijing. À l'heure actuelle, il existe un grand écart de PIB moyen entre Beijing et celui de New York, Londres ou Tokyo.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le tirage du Quotidien du Peuple atteint plus de 2,4 millions d'exemplaires
Chine : publication du premier recensement des sources de pollution du pays
Les règles de la charité en Chine passées au crible après la donation de Zhang Ziyi
La « puissance » et l' « intransigeance » de la Chine
Notre société a besoin de sens commun et de rationalité
La portée du « modèle chinois » trop large
Pourquoi est-on toujours pousser par ses « besoins matériels » ?