100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 30.12.2009 16h40
Condamnation à la peine capitale ou à de lourdes peines de prison pour des chefs de bandes

Trois tribunaux locaux ont prononcé le 29 décembre des sentences allant de la peine de mort à plusieurs années de prison pour quatre chefs de bande déclarés coupables d'avoir dirigé trois bandes séparées de type mafieux.

La Cour populaire intermédiaire No 2 a ainsi condamné hier Chen Zhiyi, âgé de 43 ans, à la peine capitale et Deng Yuping, âgé de 45 ans, à la réclusion criminelle à perpétuité.

De son côté, la Cour populaire intermédiaire No 5 a déclaré coupable Li Qiang, âgé de 51 ans, tandis que la Cour populaire intermédiaire No 1 en faisait de même avec Wang Xingqiang, âgé de 40 ans. Tous deux ont été condamnés à vingt ans de prison.

Les trois tribunaux ont également infligé des amendes allant de 2,2 millions de yuans (324 000 dollars US) à 31,9 millions de yuans aux quatre chefs de bande et ordonné la confiscation de leurs gains illégalement acquis.

Par ailleurs, les mêmes tribunaux ont également condamné 54 membres de ces bandes pour crimes divers.

Cinq fonctionnaires gouvernementaux et policiers ont été condamnés à des peines de prison allant de trois à onze ans pour collusion et acceptation de pots-de-vin venant de bandes de type mafieux.

« Nous avons fait des efforts particuliers pour vérifier la nature mafieuse de ces bandes, en identifier les organisateurs et les participants, et pour juger les crimes qui ne sont pas liés à des bandes de type mafieux », a déclaré lors d'une conférence de presse organisée hier par le département de la communication du Comité local du Parti, Hong Tao, Juge à la Cour populaire intermédiaire No 5, qui a présidé le procès de Li.

Le juge Jiang Lin, de la Cour populaire intermédiaire No 1, qui a présidé le procès de Wang, a déclaré que « les procédures avaient été menées de manière ferme et juste ».

Li Qiang, anciennement député à l'Assemblée populaire de Chongqing, a été condamné à une amende de 5,2 millions de Yuans pour sept crimes, dont exercice d'activités illégales et perturbation de l'ordre public, d'après la Cour populaire intermédiaire No 5.

« Les sept crimes commis par Li étaient passibles au total de 37 années de prison, mais la Cour ne l'a condamné qu'à 20 ans de réclusion, qui est le maximum prévu pour une réclusion à temps dans la loi chinoise », a précisé le juge Hong.

L'avocat de Li, qui avait déclaré auparavant que les preuves apportées par le Parquet ne prouvaient en aucune manière que son client avait organisé une bande de type mafieux, s'est refusé à commenter le verdict.

Li n'a, quant à lui, pas demandé à être jugé à nouveau.

La Cour populaire intermédiaire No 2 de Chongqing a également condamnéChen Zhiyi et Deng Yuping à une amende de 30,61 millions de Yuans et 31,9 millions de yuans respectivement.
Ce qui a fait dire à l'avocat de Chen, Liu Xiangshun, du Cabinet Xiangshun, que la sanction était « extrême ».

« La sentence est extrême et l'amende colossale », a-t-il déclaré.

« Qui plus est, la demande déposée par 19 des accusés que la Cour examine leurs blessures infligées par la police qui les a torturés pour les faire avouer n'a pas été prise en considération », a t-il dit.

Maître Liu a annoncé que Chen ferait appel.

Wang Xingqiang a lui été condamné à une amende de 2,2 millions de yuans pour crimes tels que encouragement de la prostitution, racket et blessures volontaires.

« Les quatre chefs de bande qui se sont enrichis subissent des peines différentes, ce qui me fait dire que les tribunaux ont soigneusement examiné les affaires, et tout cela est bon pour le respect de la loi », disait le propriétaire d'un restaurant local du nom de Li Xing.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Quelle contribution le chemin de fer à grande vitesse peut-il apporter au développement de la Chine ?
Wen Jiabao: la confiance, la responsabilité et la coopération primordiales dans la lutte contre la crise financière
La France « profondément blessée » après son échec cuisant aux EAU
« C'est maintenant ou jamais » : le marché immobilier en pleine effervescence
Volte-face difficile de la Chine au Sommet de Copenhague
La bulle immobilière est-elle prête à éclater en Chine ?
Relations sino-françaises 2009 : après la pluie, le beau temps