100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 04.12.2009 13h06
La Chine intensifie la lutte contre les incendies dans les écoles

Le ministère chinois de l'Éducation et le ministère chinois de la Sécurité publique ont publié conjointement jeudi une circulaire ordonnant aux écoles secondaires et aux universités d'intensifier la prévention contre les incendies à l'arrivée de l'hiver.

Il est demandé aux directeurs d'école de s'assurer que les bâtiments neufs et rénovés répondent aux normes anti-incendie et que les activités collectives soient pratiquées dans des lieux munis d'issues de secours.

Les deux ministères ont également demandé qu'il soit enseigné aux étudiants comment lutter contre des incendies, en suggérant que des organisations d'étudiants soient établies pour aider à la prévention.

L'utilisation d'appareils électriques de forte puissance dans les dortoirs d'étudiants est strictement interdite, indique la circulaire.

L'hiver en Chine, surtout dans le nord, est sec et froid, conduisant souvent à se chauffer au charbon ou à utiliser des appareils électriques dans des espaces aux portes closes.

Les écoles doivent signaler les incendies importants au ministère de l'Éducation, tout en informant les autorités locales de l'Éducation dans les deux heures suivant l'incident, a également indiqué la circulaire.

Les directeurs d'école tenus responsables d'incendies seront punis conformément à la loi, et les écoles violant gravement les règlements de prévention des incendies seront privées des attributions du mérite pour l'année, a ajouté la circulaire.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Deux touristes chinois tués dans la collision de deux bateaux en Thaïlande
La Chine souhaite que la conférence de Copenhague obtienne des résultats "justes et faisables"
Chine : il est indispensable que le travail soit vraiment rémunéré
Croissance à contre-courant des investissements chinois à l'étranger
La crise financière de Dubaï produit des effets limités sur la Chine
La crise de la dette de Dubaï : qui court le plus grand risque ?
Les taxes commerciales imposées du fait des surcapacités de production chinoises ne sont qu'une « excuse »