100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 30.11.2009 16h36
Chine : découverte du premier cas de deux chiens malades testés positifs au virus A/H1N1

Le Bureau d'information du Ministère chinois de l'Agriculture vient de publier hier une information selon laquelle le Ministère a reçu le 25 novembre de l'Université de l'Agriculture de Chine un rapport dans lequel il est dit que la clinique vétérinaire de son école de médecine vétérinaire a annoncé mercredi que deux des 52 chiens malades analysés ont été testés positifs au virus de la grippe A/H1N1 et que l'analyse génétique a conclu que le virus détecté sur les chiens et la souche humaine du virus étaient à 99% similaires. Des officiels concernés ont indiqué que c'est le premier cas découvert en Chine où deux chiens sont testés positifs au virus A/H1N1.

Face à cette situation de découverte de virus A/H1N1 sur les deux chiens, un responsable du Bureau des cas de maladies graves du Bureau d'Agriculture de la Municipalité de Beijing a indiqué que d'après les informations qu'il a recueillies, ce c'est le premier cas de deux chiens testés positifs au virus A/H1N1 dans le pays et que suite à la découverte dernièrement au Heilongjiang de virus A/H1N1 sur des porcs, c'est la deuxième fois qu'on découvre en Chine ce genre de virus sur des animaux.

Ce responsable a poursuivi en disant que d'après les analyses de spécialistes, au Heilongjiang, c'était durant le transport ou bien à l'abattoir que les porcs testés positifs au virus A/H1N1 avaient dû attraper la grippe et que c'était l'être humain qui leur avait transmis le virus. D'après lui, les cas qui se sont produits dans certains pays, par exemple aux Etats-Unis, au Canada ou en Belgique, on a constaté que ce sont des êtres humains porteurs de virus A/H1N1 qui le transmettent par la suite à des animaux. A l'inverse, c'est-à-dire les cas de transmission de cette maladie d'animaux à l'être humain, il n'y a jusqu'à présent aucune conclusion définitive car la chose est en état d'étude. C'est pourquoi il pense que pour ce premier cas de tests positifs de virus A/H1N1 sur les deux chines, il est fort possible que ce sont leurs maîtres ou bien ces malades porteurs de ce virus qui ont des contacts étroits avec eux qui leur ont transmis cette maladie. Il a insisté sur le fait que le chien porteur du virus A/H1N1 peut le transmettre à d'autres chiens.

Le ministère de l'Agriculture a appelé les autorités locales à renforcer et d'intensifier davantage, sur la base du travail accompli auparavant, le degré de la prévention, de la supervision et du contrôle, à intensifier la surveillance et la recherche sur les cas d'animaux atteints de la grippe A/H1N1, à renforcer les études et les analyses comparatives sur les virus et à surveiller étroitement la mutation du virus A/H1N1 chez les animaux.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le « tourisme rouge » en plein essor en Chine
Un couple de pandas géants part pour l'Australie
Les taxes commerciales imposées du fait des surcapacités de production chinoises ne sont qu'une « excuse »
La Chine vue dans le film américain « 2012 »
La Chine apporte des changements en Afrique
Le traitement des ordures et des déchets afin de préserver le bel aspect de la ville
Il faut tirer les leçons de la catastrophe minière