100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 25.11.2009 08h11
Grippe A/H1N1: 26 décès à Beijing depuis le début de l'épidémie

Depuis le début de l'épidémie, Beijing a signalé 26 décès parmi les 9 007 personnes ayant été infectées par la grippe A/H1N1, a indiqué mardi le Bureau municipal de la santé.

Parmi ceux qui ont contracté la maladie, on trouve 8 655 Pékinois et 352 étrangers. Il y a eu 80 patients gravement touchés, a indiqué Zhao Tao, un responsable du contrôle des maladies du bureau.

La tendance générale de l'épidémie n'a pas varié et une vague de contagion de grande ampleur est improbable dans un avenir proche, a-t-il estimé.

En plus des résidents permanents de Beijing, les titulaires d'un certificat de résident temporaire, de documents publiés par leurs communautés de quartier ou par leurs lieux de travail peuvent aussi se faire vacciner gratuitement dans un des 402 hôpitaux habilités.

A Beijing, environ 1,8 millions de personnes ont jusqu'à présent été vaccinées contre le virus dont la moitié sont des étudiants, a indiqué Zhao Tao.

En Chine, 21,18 millions de personnes avaient déjà été vaccinées contre la grippe A/H1N1 à lundi, a indiqué mardi le ministère chinois de la Santé qui publie quotidiennement des informations concernant la vaccination sur son site internet.

Depuis le début de l'épidémie jusqu'au 15 novembre, environ 70 000 cas confirmés de grippe A/H1N1 et 53 décès avaient été signalés dans la partie continentale de Chine, a ajouté le ministère.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine réfute les accusations des Etats-Unis de cyberespionnage et de manipulation de la monnaie
Chine: 139 mineurs pris au piège lors d'un coup de grisou (nord-est)
Paris discute de projets de nouveau métro
Match France-Eire : pourquoi on s'en prend seulement à Thierry Henry ?
Un président pour l'Union européenne, une bonne nouvelle pour les relations avec la Chine
Le football africain connaît un essor prodigieux
Mondial 2010 : la « Main de Dieu » de Thierry Henry offre la qualification à la France, mais elle encoure la réprobation publique