100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 25.11.2009 08h07
Chine: fermeture d'un centre de recherche sur les pandas géants pour prévenir la grippe A/H1N1

Un centre de recherches sur les pandas géants situé dans la province du Shaanxi (nord-ouest) a fermé aux visites les espaces où vivent les animaux, afin de prévenir la grippe A/H1N1 chez cette espèce en voie de disparition.

La semaine dernière, après une forte chute de neige qui a provoqué une brutale chute de température et une augmentation du nombre de cas de grippe A/H1N1, le Centre de sauvetage et de recherche sur les animaux sauvages a cessé de recruter des bénévoles et interdit aux visiteurs de pénétrer dans une zone de 2 000 m2, a indiqué Wang Gang, un employé du centre.

Ce centre, situé dans le district de Zhouzhi au pied des monts Qinling, abrite 21 pandas géants, dont trois bébés pandas nés cette année, et d'autres animaux comme le "singe doré" (Rhinopithèque de Roxellane), des takins et des Ibis à crête.

"Nous ne sommes pas sûrs que les pandas géants soient susceptibles d'attraper la grippe A/H1N1, mais nous devons être prudents", a indiqué Jin Xuelin, directeur adjoint du centre.

"Des cas de grippe saisonnière ont été signalés à plusieurs reprises dans le passé au centre de recherches sur les pandas géants de Wolong dans la province du Sichuan (sud-ouest)", a-t-il rappelé.

Selon Jin Xuelin, le centre sera rouvert aux touristes après la saison des grippes. "J'espère que ce sera au printemps", a-t-il ajouté.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine réfute les accusations des Etats-Unis de cyberespionnage et de manipulation de la monnaie
Chine: 139 mineurs pris au piège lors d'un coup de grisou (nord-est)
Paris discute de projets de nouveau métro
Match France-Eire : pourquoi on s'en prend seulement à Thierry Henry ?
Un président pour l'Union européenne, une bonne nouvelle pour les relations avec la Chine
Le football africain connaît un essor prodigieux
Mondial 2010 : la « Main de Dieu » de Thierry Henry offre la qualification à la France, mais elle encoure la réprobation publique