100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 20.11.2009 09h11
Les nourrissons et les enfants en bas âge devraient être vaccinés après des tests cliniques

La Chine espère faire partie des premiers pays à mettre au point le programme de vaccination contre la grippe A/H1N1 pour les nourrissons et les enfants de 6 mois à 3 ans.

Le vaccin, qui a déjà été administré volontairement à près de 17 millions de personnes en Chine, n'est pour le moment pas disponible, pour des raisons de sécurité, pour les enfants de moins de 3 ans.

La municipalité de Beijing a déclaré qu'elle était sur le point de commencer à tester le vaccin mis au point par la Chine sur les enfants de moins de 3 ans afin de protéger le maximum de personnes possibles au moment où la pandémie est en train de se propager et de contaminer de plus en plus de personnes à l'échelle nationale.

Au cours de la seule semaine dernière, le virus a tué 28 personnes en Chine.

«Les essais sur les nourrissons et les enfants devraient commencer dans la semaine », a déclaré Liang Xiaofeng, directeur du centre d'immunisation du Centre chinois du contrôle et de la prévention des maladies (CDC)

« Les experts ont prévu de se réunir 19 novembre jeudi pour discuter des détails, tels que le dosage et la fréquence des injections qui devraient totalement immuniser les enfants contre le virus », a-t-il déclaré le 18 novembre au quotidien China Daily.

Près de 13 000 volontaires ont participé à l'essai initial du vaccin il y a quelques mois, mais selon Liang les tests doivent être effectués à une plus petite échelle avant d'être étendus aux enfants de moins de 3 ans.

Le programme de vaccination contre le virus A/H1N1 a commencé fin septembre. Sur les milliers de personnes vaccinées, seules, deux sont décédées après avoir reçu des injections. Selon le gouvernement, les décès ne sont que des coïncidences et ne sont pas liés au vaccin.

« Le vaccin s'est avéré efficace et inoffensif”, a déclaré Zhao Kai, directeur d'une équipe d'experts responsables du vaccin contre le virus A/H1N1 et membre de l'Académie d'ingénierie de Chine.

« La plupart des 1 000 effets indésirables ne sont, en fait, pas plus violents qu'une douleur au bras ou qu'une faible fièvre », a déclaré Zhao.

[1] [2]

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Urumqi: réouverture du concessionnaire Geely dévasté lors des émeutes du 5 juillet
Chine : La superficie de couverture forestière atteint les 195 millions d'hectares
Mondial 2010 : la « Main de Dieu » de Thierry Henry offre la qualification à la France, mais elle encoure la réprobation publique
Les matchs de barrage de la Coupe du monde de football sont devenus des luttes politiques
Il sera possible que la Chine remplace l'Europe pour devenir le plus important partenaire de coopération de l'Afrique
Un heureux présage pour le développement des relations sino-américaines
La Chine ne deviendrait pas un «leader» mondial