100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 20.11.2009 08h05
Grippe A/H1N1: les autorités de santé de Beijing réfutent une rumeur sur la suspension des vaccinations

La campagne de vaccination contre la grippe A/H1N1 ne sera pas suspendue, ont annoncé jeudi les autorités de santé de Beijing, dissipant une rumeur circulant parmi les abonnés de téléphonie mobile de Beijing.

"La campagne de vaccination ne sera pas suspendue", a indiqué Zhang Jianshu, directeur du département de l'information du Bureau municipal de la Santé de Beijing, ajoutant qu'aucune réaction indésirable grave n'avait été signalée à Beijing.

Certains résidents dans la capitale chinoise ont reçu des messages indiquant que le gouvernement municipal allait mettre un terme à la campagne de vaccination, en attente d'une réévaluation du vaccin, a expliqué Zhang Jianshu.

"Une telle décision n'a jamais été prise par le gouvernement, et elle est totalement sans fondement", a-t-il poursuivi.

Le Bureau de la Sécurité publique de Beijing poursuivra les personnes responsables de cette rumeur, a-t-il ajouté.

A mercredi, 1,5 million de résidents de Beijing avaient été vaccinés, a précisé Deng Ying, directeur du Centre de contrôle et de la prévention des maladies de Beijing.

Les cas confirmés de grippe A/H1N1 représentent environ 90% du total des cas de grippe signalés dans la partie continentale de Chine la semaine dernière. 10 828 nouveaux cas ont été confirmés du 9 au 15 novembre, ainsi que 28 décès.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Urumqi: réouverture du concessionnaire Geely dévasté lors des émeutes du 5 juillet
Chine : La superficie de couverture forestière atteint les 195 millions d'hectares
Mondial 2010 : la « Main de Dieu » de Thierry Henry offre la qualification à la France, mais elle encoure la réprobation publique
Les matchs de barrage de la Coupe du monde de football sont devenus des luttes politiques
Il sera possible que la Chine remplace l'Europe pour devenir le plus important partenaire de coopération de l'Afrique
Un heureux présage pour le développement des relations sino-américaines
La Chine ne deviendrait pas un «leader» mondial