100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 24.09.2009 15h05
Des effets secondaires apparaissent pendant la vaccination

Quatorze cas de réactions indésirables ont été rapportés par les autorités sanitaires chinoises lors de la première campagne de vaccination massive contre le virus H1N1.

Près de 39 000 habitants de Beijing ont été vaccinés mardi après-midi.

Quatre cas d'effets secondaires pourraient être liés au vaccin, qui a enregistré une réaction sur 10 vaccinés au cours des essais cliniques, ce qui est similaire au vaccin contre la grippe saisonnière, a dit le 23 septembre Liang Xiaofeng, directeur du Centre d'immunisation sous l'égide du Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Les effets secondaires ont tous été sans gravité, avec des douleurs, des nausées, l'essoufflement et la fièvre, a-t-il dit. "Nous enquêtons toujours sur les causes exactes de ces symptômes."

Les réactions allergiques peuvent être causées par plusieurs facteurs, tels que la constitution de l'individu, les effets physiologiques, les conditions préexistantes et la qualité du vaccin, selon Liang.

"Les 14 cas d'effets secondaires n'ont rien à avoir avec la qualité des vaccins, a-t-il souligné.

Alors que des dizaines de millions de personnes en Chine sont susceptibles de contracter le virus en automne et en hiver prochain, le gouvernement prévoit de préparer suffisamment de vaccins pour 100 millions de patients d'ici la fin de 2009, a annoncé Deng Haihua, chef du bureau de presse du Ministère de la Santé.

A partir de lundi, Beijing va vacciner 100 000 élèves qui vont participer à la célébration de la Fête nationale du 1er octobre. Certaines sources de l'industrie pharmaceutique ont affirmé que les militaires auraient déjà été vaccinés. La campagne de vaccination nationale débutera après la Fête nationale, a dit Liang.

Il a également dit qu'il y avait encore une incertitude quant à la sécurité des vaccins pour les "groupes sociaux sensibles" tels que les femmes enceintes et les femmes qui allaitent.

Entre autre, les personnes allergiques aux œufs, ceux qui ont de la fièvre ou des enfants de moins de 3 ans ne devraient pas être vaccinés, disent les experts.

"Les plans d'inoculation exacts seront décidés par les autorités sanitaires locales en fonction de leur situation spécifique, puis approuvés par le ministère de la Santé, a-t-il dit.

L'inoculation est volontaire, selon le ministère. Les groupes qui seront vaccinés en priorité sont des personnes qui occupent des postes dans le service public, les étudiants, les enseignants et les personnes souffrant des maladies chroniques. La semaine dernière, 100 travailleurs médicaux de l'Hôpital affilié à la police militaire dans la province du Jiangxi ont été vaccinés. Les vaccins ont été livrés dans la plupart des grandes zones militaires, a-t-il indiqué.

Le virus potentiellement mortel a rendu malades plus de 13 200 personnes sur le continent chinois, sans décès pour l'instant, selon les chiffres du ministère de la Santé.

"En raison du territoire colossal du pays et les limites du système de contrôle, il doit y avoir des cas qui n'ont pas été signalés", a déclaré Feng Zijian, chef du département de réponse d'urgence au CDC.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'Asie contribue de façon importante au redressement de l'économie mondiale
Le président chinois arrive à New York
La rencontre Hu Jintao-Nicolas Sarkozy axée sur trois sujets importants
Les 60 ans de la Chine nouvelle vus par des chiffres
La Chine dépasse pour la première fois les Etats-Unis quant au commerce des articles de luxe