100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 21.09.2009 13h34
L'augmentation du nombre d'agressions force les supermarchés à retirer les couteaux de leurs rayons

Une interdiction de vendre les couteaux a été mise en place dans les grands supermarchés jusqu'à la fin des congés de Fête nationale, après deux attaques au couteau qui se sont produites dans la capitale.

Selon la police, les couteaux ont été retirés des rayons dans quatre grandes chaînes de supermarchés – Carrefour, Wal-Mart, Jingkelong, et Tiankelong.

Un responsable de Carrefour a déclaré à Beijing Metro que la vente des couteaux reprendra à la mi-octobre, après les fêtes.

Ces mesures suivent l'attaque au couteau d'une femme à Dashilan, la plus ancienne rue commerciale de Beijing, près la place Tian'anmen samedi dernier.

La police a arrêté l'agresseur présumé, un homme de 41 ans originaire de Nanchang dans la province du Jiangxi, qui a été arrêté sur le lieu du crime.

La femme, qui n'a pas voulu révéler son identité a été légèrement blessée et transportée à l'hôpital.

Jeudi, dans la même zone, un autre homme armé d'un couteau a poignardé à mort deux gardes et a blessé 14 autres.

Selon la police, l'homme âgé de 46 ans s ‘appelle Zhang Jianfei, il est originaire de la province de Jilin, et était ivre à ce moment là.

La police a intensifié les patrouilles dans les zones touristiques très populaires ces derniers jours. Beaucoup d'étrangers qui ont été interviewés par Beijing Metro ont déclaré qu'ils ne croyaient pas qu'il y avait un problème de sécurité dans la capitale.

Martin Miller, qui a travaillé dans une banque allemande à Beijing pendant cinq ans, a dit qu'il se sentait en sécurité ici.

"Je dois dire, qu'avec une population aussi importante, Beijing avait été une ville très sûre", a dit en chinois l'Allemand âgé de 43 ans.

"Avec la police dans la rue, je ne me sens pas moins en sécurité que dans toute autre ville du monde."

Le touriste danois Poulsen Torp a dit que la Chine était très sûre comparé à d'autres pays d'Asie.

"Je me sens tout à fait en sécurité en Chine et je ne suis pas du tout inquiet par rapport à cet incident", a-t-il dit.

Gerard Hirat, un homme d'affaires qui vient de France, a déclaré: "Je ne pense pas que les endroits comme Qianmen sont dangereux pour les touristes".

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le président chinois arrive à New York
Retour de Liu Xiang
La rencontre Hu Jintao-Nicolas Sarkozy axée sur trois sujets importants
Les 60 ans de la Chine nouvelle vus par des chiffres
La Chine dépasse pour la première fois les Etats-Unis quant au commerce des articles de luxe