Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 14.09.2009 13h26
Paris : une jeune étudiante taïwanaise sollicite le baiser de cent hommes
Le 14 juillet, fête nationale de la France, Yaqing Yang donne un baiser à un jeune soldat qui participe à la parade militaire sur les Champs-Elysées.

www.chinanews.com rapporte que Yaqing Yang, une jeune étudiante taïwanaise de 27 ans, s'est lancée, durant les vacances estivales de cette année, à une opération de « sollicitation à Paris d'un baiser de cent hommes ». Son objectif est de prier cent hommes, que ce soit des européens aux cheveux dorés et aux yeux bleus ou bien des noirs, que ce soit des mannequins ou bien des éboueurs ou que ce soit des hommes chauves ou ayant un gros ventre dodu, qu'elle rencontre dans la rue de l'embrasser. Jusqu'à présent, elle a réussi son manège avec cinquante quatre hommes qui a bien voulu lui donner un baiser et son blog sur lequel elle note son impression lors de l'embrassade reçoit d'innombrables visites d'internautes curieux qui désirent en savoir davantage.

On apprend que Yaqing Yang, qui étudient la musique en France et qui aspirent à la maîtrise, a déclaré sur son blog qu'il y a déjà trois ans qu'elle a eu l'idée étrange et excitante de donner un baiser à cent hommes et de prendre à chaque une photo pour servir de preuve démontrant le fait. Lorsqu'elle fit part de son idée à ses amies, certaines lui ont dit qu'elle est devenue folle. « C'est tout pareil comme tu vas au lit avec cent hommes et as-tu tellement soif de cela ? ».

Yang fait ses études en France il y a près de deux ans et cette année dès le début des vacances d'été, son idée lui revient à la tête et devient irrésistible et elle pense qu'il lui faut absolument un souvenir de la France, car certainement qu'elle obtiendra son diplôme de fin d'études, mais elle a le sentiment qu'il lui manque ‘quelque chose de vraiment fructueuse qu'elle en ressentira une fierté éternelle'. Obsédée par son idée fixe ‘Pour obtenir tout ce que je veux, il faut avoir le courage et la témérité pour l'avoir et je suis capable de tout pour cela !', elle prend résolument décision et engage un photographe pour prendre les photos prouvant qu'elle a effectivement ‘embrasser cent hommes à Paris' et elle pense à écrire par la suite un livre sur ses aventures dans la capitale française.

C'est à partir du 14 juillet dernier que Yaqing Yang se lance dans son aventure en sollicitant un baiser des passants inconnus qu'elle rencontre dans la rue. La première personne à laquelle elle formule sa demande est un ouvrier-décorateur d'un Palais d'exposition. L'homme accepte sur le champ et demande même : « Faut-il baiser les lèvres ? ». Yang a décrit sur son blog la saveur qu'elle a senti de ce premier baiser. « C'était comme une feuille morte qui tombe par hasard dans la poche ». Le troisième baiser lui a fait une impression agréable et son partenaire, qui est un enseignant travaillant en Afrique, lui a invité à faire un voyage dans le pays africain où il réside.

Yaqing Yang a noté dans son blog que dans le courant de deux semaines, trente cinq hommes inconnus qu'elle a rencontrés dans la rue ont répondu favorablement à sa demande. Beaucoup d'internautes l'envient, car elle a eu la chance d'embrasser un mannequin super magnifique. La plupart des gens qui acceptent de lui donner un baiser sont de beaux et élégants jeunes aux cheveux dorés, mais il y a également des éboueurs, des hommes chauves et des hommes gros et ventrus. Mais, elle a rencontré des hommes grossier et malappris. Par exemple, son quarante-huitième partenaire a profité de l'occasion pour lui mordre les lèvres.

Le blog de Yaqing Yang a connu un grand retentissement en ligne et l nombre des visites s'est élevé à plus de 1,1 million. Mais les internautes ont donné des appréciations différentes. Ceux qui sont pour indiquent que c'est un projet plein d'audace et de témérité et que la vie est toujours remplie de défis que nous devons avoir le courage d'accepter ; mais, ce qui sont contre ont dit que leur principal souci c'est la transmission de maladies contagieuses et infectieuses et ils ont critiqué Yang en indiquant que son réel but « est non pas pour écrire un livre, mais plutôt un prétexte pour embrasser de beaux et élégants jeunes hommes ». Certains lui ont même adressé des remarques aigres et acerbes en lui disant : « Pourquoi ne rentres-tu pas à Taïwan pour solliciter les baisers. Tu es en réalité quelqu'un qui montre une admiration servile de tout ce qui vient de l'extérieur et qui courbe l'échine devant les étrangers. »

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
En Taiwan, elle ne peut pas faire ?a facilement comme en France. Les coutumes et lois sont...
Mais tant que les étrangers embrassent des étrangères, la morale est sauve.
Trop dangereux : elle pourrait avoir une maladie transmissible, idem pour elle, qui embras...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine reconnaît le CNT libyen comme l'autorité au pouvoir et le représentant du peuple libyen
Le Yuan est utile pour les transactions commerciales à l'étranger
Comment les Etats-Unis commémoreront-ils les attentats du 11 septembre ?
Il faut combattre les causes du terrorisme