100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 11.09.2009 15h36
Couverture médicale au Tibet

Les actions menées par la Chine pour améliorer le système de santé sont en train de porter leurs fruits dans le Sud-ouest du pays. En effet au Tibet, les fermiers et les éleveurs jouissent aujourd'hui de meilleurs soins médicaux.

Luozhu exerce la profession de médecin dans le village de Xumaï près de Lhassa. Chaque jour il part visiter ses patients afin de les aider à lutter contre une grande variété d'affections.

Guoguo, âgée de 48 ans, souffre depuis de nombreuses années de la maladie de Kashin-Beck. Depuis peu, elle éprouve de grandes difficultés à marcher et ne peut plus se rendre à la clinique du village. C'est pour cette raison que le docteur Luozhu vient la voir une fois par semaine.

Guoguo, patiente

Village de Xumaï, Lhassa

"Aujourd'hui j'ai dépensé 14 yuans. Il me reste encore un peu plus de 800 yuans sur mon compte."

Le compte de Guoguo a été fixé par la coopérative du système de service de santé lors de son inscription en 2003. Depuis lors, son compte lui a permis de couvrir toutes ses dépenses médicales.

Dr Luozhu

Village de Xumaï, Lhassa

"Je viens la voir une fois par semaine. Sa famille est pauvre, et maintenant elle ne peut presque plus marcher. La couverture médicale lui est d'une grande utilité."

Guoguo fait partie des nombreux Tibétains à profiter des avantages de l'aide sociale procurée par le gouvernement. Dans la clinique du village, le docteur Luozhu soigne quotidiennement plusieurs dizaines de patients. La quasi totalité d'entre eux ont souscrit volontairement au système de couverture sociale nationale. Cela leur coûte 10 yuans par an, et le gouvernement subventionne à hauteur de 140 yuans.

Un patient

Village de Xumaï, Lhassa

"Ce sont de bonnes mesures. Le gouvernement nous verse des subventions, ce qui signifie que nous pouvons avoir accès à des soins gratuits. C'est très pratique."

Depuis l'année dernière, près de 94% des fermiers et des éleveurs tibétains ont rejoint le système de couverture sociale. Les infrastructures et les installations médicales ont beaucoup progressé dans la région. La clinique du docteur Luozhu en est l'une des bénéficiaires.

Dr Luozhu

Village de Xumaï, Lhassa

"La situation s'est beaucoup améliorée. Le gouvernement local a investi plus de 300 mille yuans pour construire cette clinique."

Depuis 1980, le gouvernement central a investi environ 2 milliards de yuans, soit près de 300 millions de dollars, pour améliorer le système de santé au Tibet. L'espérance de vie moyenne a pratiquement doublé dans la région, passant de 35 ans en 1951 à 67 ans aujourd'hui. Mais malgré de grandes avancées, il est nécessaire d'augmenter la quantité de personnel soignant.

Dr Luozhu

Village de Xumaï, Lhassa

"Nous sommes à cours de personnel. Nous ne sommes que trois dans la clinique, et il y a beaucoup trop de patients. De plus, nous manquons de moyens techniques."

Dans cette boîte se trouve un appareil à rayons X. Cela fait plus de deux ans que l'appareil se trouve à l'intérieur, car il n'y a pas de technicien dans la clinique capable de le faire fonctionner. Nul besoin d'ajouter que le docteur Luozhu attend avec impatience que cette situation change.


Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les mauvaises habitudes de conduite des automobilistes chinois
Les mauvaises habitudes de conduite des automobilistes chinois
Les cols blancs chinois vivent-ils plus mal que les paysans ?
Des eurodéputés réfutent Rebyia Kadeer
La France est-elle vraiment un pays romantique ?