100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 10.09.2009 11h24
Les attaques à la seringue à Urumqi considérés comme «actes terroristes»

Les attaques récentes à la seringue à Urumqi ont été qualifiés d'«actes terroristes» par les responsables régionaux.

"Ils visent à déstabiliser l'atmosphère dans la ville", a déclaré Yan Yuxing, ancien président du Tribunal populaire intermédiaire d'Urumqi.

Les attaques, qui visent les personnes innocentes dans la capitale de la Région autonome ouighoure du Xinjiang au nord-est de la Chine, ne sont pas des farces ou des crimes perpétrés par des personnes, mais un réseau organisé qui tente de troubler l'ordre social et créer une atmosphère de terreur, a indiqué Du Xintao, fonctionnaire du Département régional de la sécurité publique.

Les autorités locales ont indiqué mardi soir que quatre autres suspects impliqués dans les attaques à la seringue ont été arrêtés lundi, ce qui a porté le nombre total de personnes arrêtées à huit. La police a arrêté 45 suspects pendant les attaques.

Du a déclaré qu'il ne s'agit pas de crimes ordinaires, mais de crimes contre la société.

Pour résoudre la crise, le gouvernement a mis en place des gardes dans les lieux publics comme les autobus, les écoles et les hôpitaux.

Le département de la santé est en train de traiter les victimes. Aucun décès n'a été signalé, et il n'y a pas eu de cas nécessitant l'utilisation de médicaments anti-viraux, a déclaré un responsable du Centre régional de prévention et de lutte contre les maladies.

Le gouvernement a également tenu plusieurs conférences de presse et a publié plusieurs avis publics depuis le 2 septembre informant les habitants sur les attentats et promettant de punir les agresseurs.

Les habitants d'Urumqi ont salué la transparence du gouvernement sur les attaques à la seringue.

"Je pense que c'est positif que le gouvernement nous tienne au courant sur ce qui se passe. Je me sens de nouveau en sécurité lorsque je marche dans la rue," a dit à China Daily mercredi une fleuriste qui s'appelle Ma Yue.

Les habitants veulent une audience rapide pour les organisateurs de ces attaques.

"Seule une action décisive peut dissuader ces criminels de nuire les innocents", a dit Zhao Tingting, un commerçant âgé d'une trentaine d'années. "Je pense que les mesures du gouvernement sont efficaces. Je n'ai plus entendu parler des attaques depuis quelques jours."

"Ce qui est important, c'est la stabilité. Nous attendons que les criminels soient punis", a déclaré Hou Changwu, un homme à la retraite qui vit dans la rue de Qinghai.

Il a dit que la présence policière est une sauvegarde pour la communauté, qui le fait sentir plus en sécurité.

Page spéciale: Emeutes au Xinjiang

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine: les investissements à l'étranger ont totalisé 183,97 milliards de dollars en 2008
Le responsable de l'organe administratif de Taiwan donne sa démission
Les cols blancs chinois vivent-ils plus mal que les paysans ?
Des eurodéputés réfutent Rebyia Kadeer
La France est-elle vraiment un pays romantique ?