100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 01.09.2009 13h15
« La conduite en état d'ivresse est lourd de conséquences en Chine ! »

Selon le reportage du journal Shenzhen Wanbao, le 29 août au point du jour à Shenzhen, l'opération menée par la police routière en vue de combattre la conduite après avoir pris de l'alcool et la conduite en état ivresse a suscité une vive attention générale, et la raison de cette préoccupation, c'est que parmi les personnes placées en détention provisoire ce matin-là, on remarque plusieurs étrangers, dont deux Français.

Après avoir fait maintes démarches auprès de ces deux derniers, ils ont accepté enfin de répondre aux questions posées par notre correspondant. Et c'est ainsi qu'on apprend qu'effectivement ils ont pris de l'alcool tout juste avant de prendre leur voiture. L'un, le plus grand, a dit qu'il a bu pour fêter son enfant qui vient d'avoir un mois. L'autre J, de taille plus petite, a reconnu qu'il a pris de l'alcool avant de conduire et que c'était à l'occasion de l'anniversaire de sa femme.

Dialogue

Le Français de haute taille : S'il vous plaît, ayez l'obligeance de dire de ma part aux ressortissants étrangers qui habitent la ville de ne jamais conduire après avoir pris de l'alcool. !

Correspondant : Vous êtes détenus depuis le 29 août et cela fait trois jours jusqu'ici. Quelle est votre impression sur cette affaire.

J : Pour moi, c'est un beau gâchis, un vrai désastre ! je vous supplie, vous les journalistes, veuillez dire aux étrangers qui résident à Shenzhen de ne jamais conduire après avoir pris de l'alcool, car la conduite en état d'ivresse est lourd de conséquences en Chine. Ce que j'insiste tout particulièrement c'est de ne jamais conduire après avoir bu de l'alcool.

Correspondant : Vous êtes dans le pétrin je crois ? Quels désagréments cette affaire va vous créer ?

J : J'ai vu mon photo, grande comme cela, paraître dans le journal et je pense que cela va m'apporter de gros ennuis : peut-être que je vais perdre mon emploi. J'occupe un bon poste chez une grande entreprise. Bien que je n'ai pas encore contacté ma société, mais je crois qu'elle ne me pardonnera pas cette faute et me licenciera. En dehors de cela, je suis mis en détention provisoire pour une durée de quinze jours et je perds ainsi ma liberté.

Correspondant : Quelle est votre idée sur cette punition, est-elle trop lourde ? Dans votre pays, si quelqu'un conduit sa voiture après avoir pris de l'alcool, sera-t-il sanctionné avec une telle sévérité ?

J : La conduite en état d'ébriété est formellement interdite dans n'importe quel pays du monde et elle est punie sévèrement. En France, si quelqu'un commet cette faute, il sera mis en détention provisoire au commissariat de police pour une durée de huit à dix heures et ce n'est qu'après qu'il aurait repris conscience qu'il serait relâché. Son permis de conduire lui sera retiré et ce n'est que trois mois après qu'il reprendre la route. D'autre part, il y a des amendes à payer, et le montant dépend de la teneur en alcool.

Correspondant : Avez-vous commis cette grave erreur auparavant dans votre pays ?

J : Non, jamais ! Je faisais toujours très attention en conduisant ma voiture.

Correspondant : Alors, pourquoi cette fois-ci à Shenzhen, vous n'avez pas eu de crainte de conduire après avoir pris de l'alcool ?

J : Je connais mal les prescriptions de la Chine quant à la conduite en état d'ivresse. Si je suis au courant, je ne commettrai jamais cette faute et je ne serai pas dans un sale pétrin. En réalité le restaurant où j'ai pris mon dîner n'est pas éloigné de chez moi, au plus à 500 mètres.

Pourquoi en Chine, les étrangers deviennent-ils hardis et audacieux au volant de leur voiture ?

Le Français J m'a laissé une profonde impression, car il est gravé sur son bras quatre lettre en caractères chinois "我爱中国"(J'aime la Chine). D'après ce qu'il m'a dit, ces quatre lettres ont été gravées en France et c'est justement à cause de sa préférence pour la Chine qu'il est venu dans ce pays en 1995 et qu'il y est resté pour vivre et pour y travailler.

Mais pourquoi un étranger qui aime tellement la Chine n'observe ni ne respecte pas la loi chinoise concernée ?

J m'a dit qu'il a eu son permis de conduire chinois il y a déjà cinq ans et qu'auparavant il avait passé avec succès l'examen pour l'obtention du permis de conduire français et du permis de conduire hongkongais. Mais au cours de ces cinq ans, personne ne lui a dit quelles seront les conséquences de la conduite en état d'ébriété en Chine et il n'a jamais été contrôlé ni interrogé sur cela. Et c'est justement la raison pour laquelle il a sorti sa voiture pour aller au restaurant qui se trouve seulement à 500 mètres de sa maison et il savait qu'il allait prendre de l'alcool pour fêter l'anniversaire de sa femme.

Un ami de J qui a commis la même faute que lui a accepté également de répondre aux questions de notre correspondant. Il a dit avec un grand sérieux qu'en France, il conduit toujours avec une grande attention et beaucoup de prudence et que jamais il n'a conduit en état d'ébriété. Alors pourquoi les conducteurs étrangers qui observent et respectent le code de l a Route et les lois concernées dans leur pays, deviennent-ils hardis et audacieux en Chine ? Les textes de lois sévères et draconiens ne peuvent pas tout expliquer, ce qui est beaucoup plus important c'est leur application avec une grande sévérité et beaucoup de rigueur.

Ces dernières années, les appels du public au sujet de la sévérité et de l'austérité à appliquer à l'encontre de la conduite en état d'ivresse deviennent de plus en plus pressants et impérieux, ce qui oblige les autorités intéressées à agir en prenant diverses mesures plus draconiennes les unes que les autres. Mais quels sont les résultats enregistrés ? Dans la plupart des cas, en raison de divers facteurs, les exécuteurs de lois lèvent haut le fouet, mais le pose tout doucement sur le dos du fautif. C'est ainsi que l'autorité, le prestige et le sérieux des lois sont dédaignés, méprisés et ignorés, on n'en tient plus compte et n'importe qui peut les violer et les profaner. Et c'est justement ce genre d'‘indulgence' et de 'tolérance' qui incite les gens à commettre maintes et maintes fois ce même genre de faute.

Depuis que J conduisait sa voiture à Shenzhen il y a déjà cinq ans, il n'a jamais rencontré des agents de police qui contrôle la conduite en état d'ivresse. Bien que cela ne signifie aucunement que sans ces contrôles il est autorisé aux gens de conduire après avoir pris de l'alcool, mais cette façon de faire incite les étrangers comme J qui connaissent mal la situation à Shenzhen à croire qu'en Chine les lois sont appliquées avec moins de rigueur que dans leur pays respectif et c'est justement cette impression erronée qui fait qu'ils relâchent leur vigilance et que l'application avec rigueur des lois par la police municipal de Shenzhen produit un effet aussi violent et aussi retentissant.

J et S font partie des conducteurs étrangers qui ont été appréhendés les premiers dans la ville et il certain qu'ils ne seront pas les derniers. Après ce grand bouleversement, on prendra l'habitude d'observer et de respecter automatiquement et consciencieusement les lois, car que ce soit en France ou en Chine, la condition préalable de la conduite civilisée c'est certainement le respect à l'égard de la vie et ce n'est pas seulement le respect de la vie des autres, c'est également le respect de la vie de soi.


Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Les anciens Romains avaient un proverbe qui devrait garder toute sa validité a l"heur...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine: les investissements à l'étranger ont totalisé 183,97 milliards de dollars en 2008
Le responsable de l'organe administratif de Taiwan donne sa démission
Les cols blancs chinois vivent-ils plus mal que les paysans ?
Des eurodéputés réfutent Rebyia Kadeer
La France est-elle vraiment un pays romantique ?