100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 01.09.2009 08h30
Le ministère chinois de la Santé appelle le public à lutter contre la grippe A/H1N1

Le ministère chinois de la Santé a appelé lundi le public à lutter contre la grippe A/H1N1 face à l'augmentation des risques suite à plusieurs cas de contamination collective.

Mao Qun'an, directeur adjoint de la direction générale du ministère, a déclaré que les universités, les écoles et les crèches devaient élaborer des mesures de protection pour éviter toute épidémie de grippe A/H1N1 dès la rentrée scolaire de septembre.

Dimanche, un lycée de la province du Henan (centre) a signalé 80 cas confirmés de grippe. Le même jour, un collège de la province du Gansu (nord-ouest) en a rapporté 26.

Selon M. Mao, les écoles doivent contrôler la température des élèves chaque matin et informer les autorités sanitaires des résultats.

Il a également encouragé les organisations et les entreprises à surveiller la santé de leur personnel.

Les départements locaux de la santé doivent améliorer leur travail de surveillance et accélérer la mise en place et le fonctionnement des hôpitaux de surveillance et des laboratoires.

De son côté, le vice-ministre de la Santé Yin Li a souligné l'importance de la vaccination. "Les départements locaux de la santé doivent vacciner les groupes de population vulnérables dès la publication des réglementations du vaccin", a-t-il affirmé lundi.

La partie continentale de Chine avait recensé 3 757 cas de grippe lundi, dont 86,5% se sont rétablis.

La maladie a fait près de 2 000 morts dans le monde et infecté plus de 180 000 personnes. Elle est présente dans plus de 170 pays.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Fin des répétitions des célébrations pour la Fête nationale
Chine: deux députés exclus de l'APN
Emergence de la Chine : un long parcours et beaucoup de problèmes
« Que devons-nous encore faire pour vous contenter et satisfaire, vous les Français ? »
Les Etats-Unis et la Chine sortiront gagnants de la crise financière