Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 08.07.2009 13h22
Chine: persistance des discriminations envers les malades du VIH/SIDA

Près de la moitié de la population ordinaire et le quart des travailleurs médicaux pratiquent encore une forme de discrimination vis-à-vis de ceux qui sont porteurs du virus VIH ou qui souffrent du SIDA, et ce, en dépit des efforts constants pour améliorer la connaissance de cette maladie auprès du public, indique mercredi le quotidien anglophone China Daily.

Ce périodique cite une étude du Centre chinois de Contrôle et de Prévention des maladies (CDC), auprès de 9 000 personnes ne travaillant pas dans le secteur médical. Selon cette étude, 46% des personnes interrogées pratiquent une forme de discrimination contre les malades du VIH/SIDA.

Parmi les 7 700 travailleurs interrogés dans le secteur de la santé, 25% pratiquent des discriminations vis-à-vis de ces patients, ajoute le China Daily.

Ces discriminations peuvent être: éviter tout contact avec les malades, refuser de serrer leur main, de leur parler ou de prendre un repas avec eux.

Cette étude a été menée dans 18 villes et sept provinces dont le Jilin, le Gansu et le Liaoning.

Pour Xiao Yan, un chercheur du CDC responsable de cette enquête, les résultats ne sont "toujours pas satisfaisants", bien que des progrès aient été réalisés.

En 2008, une enquête comparable indiquait que 59% de la population ordinaire et 34% des travailleurs médicaux faisaient preuve de discrimination.

Selon les statistiques officielles, il y a 700 000 personnes vivant en Chine avec le VIH/SIDA et seules 200 000 peuvent bénéficier d'un traitement et d'une aide médicale.

Selon un spécialiste de bioéthique de l'Académie des Sciences Sociales de Chine, Qiu Rehong, ces dernières statitiques offrent un contraste frappant avec les Etats-unis où 75% des malades sont repérés.

Pour ce spécialiste: "le faible taux de repérage des malades en Chine, est principalement dû aux profondes discriminations dont ils sont victimes et au mauvais travail des établissements hospitaliers pour protéger leur vie privée, ce qui a pour effet de les détourner des services de santé".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Typhon Morakot: 44 millions de dollars de dons de la partie continentale de Chine à Taiwan
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?