Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 07.07.2009 16h02
Près de 70% des internautes chinois approuvent le contrôle sur Internet des dirigeants

Les dirigeants et les cadres du Parti et du gouvernement accèdent à l'Internet et montent en scène pour écouter et connaître l'opinion publique et pour pouvoir réaliser ainsi la prise et l'application démocratique et scientifique des décisions et des résolutions, et cela est devenu l'idée et l'action en commun des autorités gouvernementales aux différents échelons. La grande enquête « participation politique sur Internet » organisée et lancée récemment par le Quotidien du peuple en ligne montre que près de 70% des internautes enquêtés approuvent le contrôle et la supervision en ligne du travail des cadres et des dirigeants et attendent beaucoup du rôle de la « participation politique en ligne » dans l'édification et la réalisation en Chine d'une politique démocratique.

L'enquête en question a visé 48.591 personnes et les internautes ont apprécié positivement la « participation politique en ligne ». 69% des personnes interrogées pensent que celle-ci est un moyen efficace permettant aux cadres et aux dirigeants du Parti et du gouvernement de connaître l'opinion publique et les messages et les textes envoyés en réponse aux internautes par les fonctionnaires concernés sont devenus la forme de la « participation politique en ligne » qu'ils apprécient le plus.

Quant à l'idée de certains qui indiquent que les cadres locaux doivent non seulement lire les livres et les journaux, écouter la radio et regarder la télé, mais doivent en outre avoir une « cinquième habitude » qu'est l'accès à l'Internet, 56% des personnes questionnées ont répondu que cela est très nécessaire effectivement. D'autre part, compte tenu de la supériorité de l'Internet dans la transmission, 74% des internautes croient que « l'Internet deviendra certainement un nouveau front de la lutte contre la corruption et la dépravation ».

Par contre, un grand nombre de questionnés adoptent une attitude attentiste et douteuse pour ce qui est du résultat de l'après « participation politique en ligne » des cadres du parti et du gouvernement. « Crois-tu que les problèmes pourront être réglés après que les fonctionnaires d'Etat aient répondu en ligne ? », 51% des questionnés ont choisi la réponse « je ne sais pas », alors que 21% ont répondu « Non ! ». Seulement 15% ont choisi la réponse affirmative.

La présente enquête a été organisée et lancée par le Quotidien du Peuple en ligne avec le soutien du Département d'enseignement social et culturel de l'Institut national de l'Administration et de l'Institut d'études des mesures politiques publiques de l'Université du Peuple de Chine. Au cours de l'enquête les internautes ont eu l'occasion d'échanger leurs idées et leurs opinions avec plusieurs spécialistes en la matière. Ces derniers estiment qu'en tant qu'un important moyen pour connaître l'opinion publique et pour réunir l'intelligence populaire, l'Internet joue un rôle positif dans le processus de l'édification et du développement en Chine de la politique démocratique, ce qui impose de nouvelles exigences quant au mode de travail des cadres dirigeants. Les spécialistes ont formulé la proposition suivante : il est nécessaire établir un mécanisme d'efficacité durable pour la participation politique en ligne des cadres dirigeants, ce afin de garantir l'efficacité et le succès de la participation politique.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Typhon Morakot: 44 millions de dollars de dons de la partie continentale de Chine à Taiwan
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?