Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 26.06.2009 13h37
La somnolence – un « art » que les Chinois affectionnent
assoupissement sur une balançoire

Le photographe allemand Bernd Hagemann a fondé le site web Sleepingchinese qui recueille les photos de Chinois qui somnolent dans diverses poses.

Bernd Hagemann est originaire de Lemgo, en Allemagne. Vers 2002, il a été envoyé par son patron en Chine pour y travailler. Il a séjourné au début à Beijing, puis il s'est fixé à Shanghai. Dans ces deux grandes métropoles chinoises où les rues sont toujours remplies de monde, il se sert de son mini-appareil photo pour noter et enregistrer la vie quotidienne des gens d'une société tout-à-fait différente de celle de son pays natal. Durant les six années passées, avec son appareil photo, il a enregistré le visage endormi de Chinois qui somnolaient tranquillement et béatement dans différentes poses : assoupissement dans un kiosque, derrière une rocaille dans un parc ou devant son ordinateur ; engourdissement sur une roche qu'on vient de placer à terre, contre la balustrade d'une terrasse ayant pour toile de fond Lujiazui de Waitan ou en s'appuyant sur des briques dans un chantier de construction ; somnolence dans une boucherie en compagnie de viandes accrochées, dans un marché de légumes ayant une grosse citrouille comme oreiller, ……

Bernd Hagemann a accepté une interview exclusive d'un correspondant de l'hebdomadaire « Southern Metropolis Weekly ». En répondant à la question de savoir comment a-t-il eu l'idée de prendre ce genre de photos, il a dit : « A peine arrivé en Chine, j'ai remarqué la grande différence entre la société chinoise remplie de vitalité et de dynamisme et la culture occidentale et cela m'a beaucoup et profondément impressionné. Un jour à Shanghai, j'ai vu quelqu'un allongé au sol dans une rue commerçante et j'ai été attiré par son air béat dans le demi-sommeil et je l'ai pris en photo. Il est très rare dans le monde occidental qu'on voit quelque chose de pareille. J'ai aperçu en Chine un grand nombre de gens qui somnolent dans des lieux publics et j'ai eu l'idée que la ‘somnolence' occupe une place importante dans la culture chinoise ».

Il a poursuivi en disant : « A mes yeux, on ne trouve pas seulement en Chine la vitesse, le dynamisme et le développement économique, car la société chinoise est beaucoup plus calme, plus tranquille et plus sereine qu'on le croyait. Lorsqu'on qu'on tombe de fatigue et de lassitude, on fait alors un petit somme pour pouvoir rétablir son énergie et la société chinoise accepte ce genre de somnolence tranquille dans les lieux publics. Cela est une grande différence culturelle, car la culture occidentale ne permet pas qu'on somnole dans n'importe quel endroit et surtout dans un lieu public et sous les yeux de tout le monde, et cela est considéré comme une impertinence et une inconvenance ! Il serait difficile d'imaginer que le public occidental pourrait accepter qu'on s'endorme avec béatitude sur un canapé à Ikea ou sur un banc dans un parc ».

[1] [2] [3] [4] [5]

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Typhon Morakot: 44 millions de dollars de dons de la partie continentale de Chine à Taiwan
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?