Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 03.06.2009 11h30
Les passagers chinois du vol Air France ont été identifiés

Un groupe d'acheteurs d'une entreprise sidérurgique composé de six personnes, un directeur technique et un homme d'affaires étaient parmi les 9 Chinois à bord du vol Air France qui s'est abîmé dans l'océan Atlantique lundi.

La neuvième personne n'a pas encore été identifiée, a déclaré mardi 2 juin le ministère des Affaires étrangères.

Le vol AF 447, un Airbus 330-200 à destination de l'aéroport Paris Charles de Gaulle, a perdu le contact avec le centre de contrôle peu de temps après avoir décollé de Rio de Janeiro dimanche dernier à 19 heures (6 heures du matin le lundi, heure de Beijing), avec 228 personnes à bord.

L'équipe de recherche brésilienne avait signalé d'avoir repéré des débris dans l'océan Atlantique mardi qui sont susceptibles être l'épave de l'avion.

Les autorités de la France et du Brésil ont dit qu'ils n'espéraient pas d'avoir des survivants.

Parmi les Chinois à bord de l'avion il y avait une équipe de 6 personnes de la compagnie Benxi Iron & Steel (Group) du Liaoning, qui s'était rendue au Brésil pour mener des entretiens sur l'achat du minerai de fer.

La société n'a pas révélé les noms de ces personnes, mais selon les employés l'équipe comprenait Chen Chiping, le directeur adjoint du Département du commerce international du groupe et l'épouse du vice-gouverneur du Liaoning Liu Guoqiang, ainsi que le directeur général adjoint du groupe Li Mingwen.

Les quatre autres personnes sont Zhang Qingbo, assistant du directeur général du groupe, Sun Lianyou, le directeur du Département des hauts-fourneaux, et deux autres employés, Shen Zuobing et Gao Xing.

Les deux autres passagers chinois à bord étaient Zhuo Jiachun, 27 ans, qui travaillait pour Huawei Technologies de Shenzhen, et un homme d'affaires de 35 ans du Zhejiang, Chen Qingwei, qui était à la recherche d'investissements au Brésil et avait le statut d'immigrant.

Liu Dahong, chargé des relations publiques de Benxi Iron & Steel a déclaré mardi que le voyage au Brésil était planifié depuis longtemps.

L'équipe a quitté la Chine le 17 mai dernier pour l'Australie avant de se diriger vers le Brésil, et prévoyait de revenir en Chine mardi, a-t-il dit.

Comme il n'y a pas de vol direct entre le Brésil et la Chine, les passagers transitent généralement par Paris.

Liu a déclaré que le groupe envisage d'étendre la production d'acier jusqu'à 13,6 millions de tonnes d'ici 2012, par rapport aux 10 millions de tonnes produits en 2007, mais les mines que la compagnie possède en Chine peuvent remplir seulement 60% de la demande.

La compagnie a envoyé du personnel pour consoler les familles des disparus, a-t-il dit.

Huawei Technologies a confirmé mardi que leur employé se trouvait effectivement à bord de l'avion, mais n'a pas communiqué plus d'informations personnelles ou des raisons précises pour lesquelles il avait pris ce vol.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
nos condoliences aux familles
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Typhon Morakot: 44 millions de dollars de dons de la partie continentale de Chine à Taiwan
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?